Aiguillages, tourisme et loisirs ferroviaires

Le réseau Ho de l'Uaicf Dijon

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Le réseau Ho de l'Uaicf Dijon

Transcription :

L'UAICF c'est l'Union Artistique et Intellectuelle des Cheminots Français, une association créée en même temps que la SNCF en 1938 pour développer les activités artistiques des cheminots actifs ou retraités ou de leurs familles. L'association est structurée en plusieurs grandes régions, ici nous sommes sur le territoire du Comité Sud-Est, et soutien de nombreuses disciplines, dont la pratique du modélisme ferroviaire. Je vous ai déjà parlé dans Aiguillages des modules juniors dont elle est à l'initiative. Le réseau présenté à Saulieu est une création de la section modélisme de l'Uaicf de Dijon. La gare représentée sur la maquette est celle de Sannon autant dire que l'on pourrait l'imaginer quelque part en Bourgogne ou ailleurs. Sa disposition est pour le moins originale, avec un bâtiment voyageurs dominant les voies, au niveau de la ville, alors que les trains circulent juste en dessous.
Les trains débouchent d'un tunnel qui leur permet de sortir de la coulisse pour s'engager sur la gare de parade, et s'arrêtent ou non à la gare en fonction de leurs ordres de marche.

La ligne n'est pas électrifiée. Un peu plus loin sur le réseau est représenté un pont un béton enjambant un petit cours d'eau. Du matériel moderne côtoie des convois plus anciens, en fonction des goûts des modélistes.
Ici, une 4L en bien mauvaise posture.
Et là un petit tortillard, évocation d'un train touristique sans doute.
Le Talgo fait son apparition sur le réseau, croisant au passage une rame réversible du TER Bourgogne.
Et puis retour à une époque plus ancienne avec ce croisement de locomotives à vapeur.
Continuons d'avancer le long du réseau, et nous arrivons à la partie dépôt au moment ou une CC72000 en fin de service vient se mettre à l'abri.

Un autorail Picasso avec sa remorque unifiée attend tranquillement l'heure de sa remise en circulation.

Tandis que pour la CC72000, le repos n'aura été que de courte durée. Une nouvelle mission l'attend déjà. Et la voici qui s'apprête à se placer en tête de sa rame.

Plaçons nous à l'autre extrémité de ce réseau construit tout en longueur pour continuer d'y observer les circulations.

Retour du TER Bourgogne et de sa locomotive à la livrée unique. Une nez cassée ou BB 7300.

Au bord du canal cette péniche attend sagement que soit transbordée sa cargaison de maïs. Tandis que circule sur les voies principales un convoi chargé de charbon.

Les lourds convois de marchandises dont ce céréalier constituent l'essentiel du trafic sur le réseau ce jour-là.

Un petit passage en coulisses ou sont préparés les convois qui circuleront sur la voie de parade. Les coulisses occupent toute la partie arrière du réseau, et comptent 8 voies.

Le passage sous le tunnel permet de se retrouver sur la partie décorée du réseau, en bout de quai des la gare de Sannon.

La configuration de la ville, a contraint les architectes de la gare à proposer des quais en courbe, ce qui n'est pas sans rappeler la gare de Dijon, même si ici, les courbes sont nettement plus prononcées.

Une rame des Chemins de Fer Fédéraux Suisse traverse la gare de Sannon sans s'y arrêter. La frontière avec le pays Hélète n'est pas très loin d'ici.

Et puis c'est un nouveau passage du Talgo probablement en direction de l'Espagne.

Le seul petit bout de voie électrifié est celui que l'on trouve en centre-ville, ou circule un tramway dans des rues étroites.

Et nous voici revenus à la première extrémité du réseau, la boucle est bouclée.

La semaine prochaine dans Aiguillages, le Club Ferroviaire de Chantilly et le Club Conflanais des Amis du Chemin de Fer qui avaient unis leurs forces et les voies de leurs réseaux pour présenter une grande maquette à l'échelle 0, lors de l'exposition Montélirail 2014.

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Echelle Ho