Aiguillages, tourisme et loisirs ferroviaires

La gare du Viviers du Lac

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

La gare du Viviers du Lac

Transcription :

La gare du Viviers-du-lac, c'est la dernière création du Club des Modélistes Ferroviaires d'Albens. Une grande maquette à l'échelle Ho qui était présentée à l'exposition organisée par les Modélistes Ferroviaires du Bassin Chambérien au centre commercial Chamnord, et que l'on pourra retrouver ce week-end des 4 et 5 novembre lors de la première édition de Savoie Modélisme, une grande exposition organisée au palais des exposition de Chambéry. Je vous en dis plus, dans ce reportage.
Bonjour et bienvenue dans Aiguillages !

Le Viviers-du-lac se trouve sur la ligne de Culoz à Modane entre Aix-les-Bains et Chambéry, en Savoie, en bordure de la rive Sud-Est du lac du Bourget. C'est aujourd'hui la dernière gare encore ouverte entre les deux communes et elle est desservie par des TER Auvergne-Rhône Alpes qui relient Ambérieu-en-Bugey à Chambéry. L'intérêt de cette ligne est également lié au fait que l'on y voit passer une très grande variété de matériels roulants, qui vient parfois de très loin, puisqu'à une époque notamment on pouvait y voir des trains faisant Copenhague-Bourg Saint Maurice composés de voitures danoises et allemandes, le Talgo espagnol avait aussi ses habitudes sur cette portion de ligne, un train Russe faisant Madrid-Moscou l'a fréquenté pendant deux ans, on y a même vu des trains Yougoslaves, car lorsque le tunnel du Simplon est fermé, le trafic est détourné par ici.
Le travail sur la maquette a été commencé il y a 5 ans, dès que les travaux sur la construction du précédent réseau du club, les rives du lac du Bourget ont été terminés. Point commun entre les deux, nous nous trouvons sur la même ligne, mais pour ce nouveau projet, les modélistes du Club d'Albens, ont pu prendre appui, en plus des traditionnels repérages photos réalisés sur terrain, et plans obtenus auprès de la SNCF, sur des outils qui n'existaient pas lorsqu'ils ont commencé à travailler sur leurs précédentes maquettes. Google Earth et Géo portail. Des sites très pratiques pour localiser l'emplacement des différents bâtiments reproduits sur le réseau. Le terrain représenté sur la maquette reprend 3,5 km de ligne sur une longueur de 17 mètres, ce qui correspond à une réduction de moitié par rapport à la réalité. Certaines zones comme le village ou la galerie des Essarts sont exactement à l'échelle. Pour gagner un peu de place, les modélistes ont surtout joués sur les grands alignements qui ont été réduits, ce qui permet néanmoins de conserver l'allure générale du terrain, qui est très sinueux.

Il y a 8 modules, tous décorés avec une courbe et contre-courbe comme dans la réalité du site réel, entre Chambéry et Aix-les-Bains. On retrouve également 2 raquettes qui permettent soit de renvoyer les trains sur le réseau, soit de les renvoyer derrière sur le faisceau. Sur le faisceau, on peut retrouver jusqu’à 6 voies où on peut mettre différents trains et puis également une voie de garage où on peut stocker une rame, une courte rame qu’on peut envoyer pour faire des arrêts sur la gare du Viviers.

Pour la gestion des circulations sur ce nouveau réseau, les plus jeunes membres du club ont eu carte blanche. Et forcément, ils ont choisi le numérique, et ses développements les plus récents. Nouvelle console, nouveau logiciel, connexion wifi et applications installées sur les smartphones des membres chargés d'assurer le spectacle : un défilé régulier de rames diverses sur la partie décorée du réseau.

On travaille avec la Z21 de chez Rocco. L’avantage, c’est déjà d’être présent avec le public tout en ayant la gestion des circulations. On peut paramétrer, parce qu’il y a 4 trains en fonctionnement sur le réseau et l’avantage c’est d’avoir une gestion, avoir toujours l’œil sur une locomotive ou même au cas où, s’il y a quelque chose d’anormal se passe on peut arrêter toutes les circulations. Le système peut se paramétrer sur n’importe quel téléphone, c’est une application qui a été développée avec la Rocco et notamment avec la Z21. Le but, par contre, c’est d’avoir toutes les locomotives digitales afin que chaque adresse soit paramétrée par le téléphone. Ensuite, derrière le réseau on retrouve un émetteur et la Z21 avec un module Wifi et le fonctionnement est identique à une Wifi avec internet, sauf qu’on bout on n’a pas internet et on peut piloter directement les circulations. Je peux vous montrer un exemple : on retrouve les vitesses directement sur un côté du téléphone et les différentes fonctions des locomotives quand elles sont digitales sonorisées. Après on retrouve toutes les différentes locomotives, on peut mettre différentes images pour les reconnaître plus facilement ainsi que les codages des locomotives et leurs adresses. On peut faire klaxonner une locomotive, on peut la faire arrêter, ça permet de pouvoir faire des arrêts en gare du Viviers comme dans la réalité, et de laisser passer les autres circulations. On peut gérer jusqu’à 4 trains pour le moment sur le réseau, après quand on est que deux à gérer avec l’application ça demande que chacun gère déjà 2 trains donc ça reste assez complexe. Bien sûr grâce à l’application on peut être le nombre qu’on veut du moment qu’on a paramétré toutes les locomotives et on peut mettre jusqu’à 5 trains sachant qu’on peut en arrêter 2 dans les raquettes pour que ce soit bien sûr plus réaliste.

L'intérêt d'opter pour ce type de matériel pour la gestion du réseau est de permettre aux modélistes de se trouver côté public, au lieu d'être cantonné et invisible à l'intérieur du réseau, comme c'était le cas sur les précédentes maquettes du club. Les échanges avec les visiteurs n'en sont que plus riches, et les interventions si nécessaire, sur la maquette, en sont grandement simplifiées. Des évolutions qui ont été portées par Damien et deux de ses amis, sous l'œil bienveillant des anciens. A eux trois, ils constituent la section jeune du club de modélisme ferroviaire d'Albens.

Ca va faire deux ans et demi que je suis adhérent à l’association d’Albens, ça va faire maintenant 11 ans que je suis au club de Chambéry, j’avais 7 ans je suis arrivé, j’étais tout petit, et j’ai toujours un plaisir de faire circuler des trains, de concevoir des maquettes et aussi de participer aux montages et démontages pour l’association d’Albens lors de grosses expositions, dans l’association il y a 10 membres, on est 3 jeunes dans l’association, ça a un gros avantage notamment pour le montage/démontage, pour le transport, et une maquette de 18 mètres de long ça demande pas mal d’efforts de montage, il faut à peu près 3h30-4h de montage, le démontage c’est un petit peu plus simple mais c’est quand même un bon choix d’être adhérent dans une association où il y a peu de membres.

Entre les montagnes et le lac, les paysages sont magnifiques et ne pouvaient qu'inspirer des modélistes ferroviaires. Ceux du club d'Albens ont décidé de se retrousser les manches et de construire une nouvelle grande maquette pour évoquer cette section de ligne. Un réseau qui était présenté à l'exposition que propose l'Association des Modélistes du Bassin Chambérien chaque année durant une semaine au centre commercial Chamnord et que l'on retrouvera à l'exposition Savoie Modélisme dont les membres du même club sont à l'origine. Savoie Modélisme, c'est une grande exposition de modélisme pluridisciplinaire.

Apparemment il y a une vraie attente pour cette exposition qui manquait dans la région, il n’y avait pas de grande exposition de modélisme pluridisciplinaire et le fait d’avoir du camion, de l’avion, du bateau, avec une forte dominante trains puisqu’on aura 17 clubs avec 28 réseaux, je sens que le public va répondre présent et je l’espère pour cette manifestation et cette première.

L'exposition, même si elle sera pluridisciplinaire, privilégiera le train.

Il y aura beaucoup de trains, 17 clubs, 28 réseaux, que des clubs de la région : il y a une volonté de faire local pour cette première édition, pour éviter de se lancer, d’engager trop de frais sur cette expo, donc on fait que local, il va y avoir des clubs de Savoie, Haute-Savoie, Ain, Drome, Isère et puis certains clubs de la région Lyonnaise qui seront présents. La dernière grande exposition dans la région elle date de 1992 au moment des Jeux Olympiques d’Albertville, le club d’Albertville avait organisé une exposition sur un week-end et avait fait 6000 entrées, donc je pense qu’on a notre place dans le planning des expositions, en plus les 4 et 5 novembre tombent très bien puisque sur cette même date on n’a pas d’autre exposition dans la région, et même nationalement.

Outre le club de modélisme ferroviaire d'Albens, de nombreux clubs régionaux ont répondu présents.

Il y aura aussi le club de Bourg en Bresse qui va venir avec ses 3 réseaux, la ligne des Carpates dans son intégralité avec le viaduc de Cize-Bolozon qui fait presque 30 mètres de long, ils seront aussi présents avec leur gare en N et puis un réseau en LGB des tramways de l’Ain, mais aussi les clubs de La Tour-du-Pin, Bourgoin-Jallieu, Albertville, Thonon-les-Bains, Ville-la-Grand, Viuz-en-Sallaz … Il y aura du camion, j’espère pouvoir faire une piste de véhicules radiocommandés et le club de Pontcharra, le Grésivaudan Vapeur Club qui a construit pour l’occasion un circuit pour faire fonctionner de la vapeur vive en extérieur ou en intérieur, on verra selon la météo, si c’est en intérieur on fera circuler du matériel électrique et si c’est en extérieur on fera de la vapeur vive. C’est une boucle qui fait 17 mètres par 20 et qu’ils ont construite exprès pour l’occasion.

Une grande exposition en Savoie, ce sera donc une grande première depuis 1992, et les organisateurs espèrent bien que le succès sera au rendez-vous, ce qui leur permettra d'installer durablement cet événement qui pourrait alors se dérouler sensiblement aux mêmes dates, les années impaires, à Chambéry.

Une belle exposition en perspective à Chambéry ce week-end des 4 et 5 novembre, dont on espère qu'elle sera suivie d'autres éditions. Je vous rendrais compte prochainement dans Aiguillages de cette toute première édition.

La semaine prochaine dans Aiguillages nous irons au Chemin de Fer des Ribières à Bussière-Galant, un circuit en 5 et 7 pouces 1/4 qui a fêté cette année ses 20 ans, et qui organise lui aussi une exposition de modélisme ferroviaire, dans sa commune, pour le week-end du 11 novembre.

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Echelle Ho