La table basse de Wandrille Lefebvre
  • Actuellement 513 Aiguillonautes soutiennent Aiguillages assurant 75 % du budget annuel nécessaire à la pérénisation de la chaîne. Il ne manque plus que 169 contributeurs pour que ce projet soit viable. Découvrez comment vous aussi, vous pouvez soutenir Aiguillages en cliquant ici ou sur le lien Soutenir.

La table basse

de Wandrille Lefebvre

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

La table basse de Wandrille Lefebvre

Transcription :

Une table basse dans laquelle tout un petit monde prend vie, c'est le résultat du travail très original de Wandrille Lefebvre, un modéliste ferroviaire, que je vous présente aujourd'hui, dans ces Rendez-Vous du Lundi d'Aiguillages.

Comme beaucoup de modélistes ferroviaires, Wandrille Lefebvre a souvent regretté de ne pas disposer de toute la place voulue pour créer le réseau de ses rêves chez lui. Mais, de la contrainte, surgit souvent la créativité, à l'image de ce réseau qui a su trouver sa place, dans une table basse.

Wandrille Lefevbre est le président de l'association Model Rail à Saint-Etienne, c'est dans ses locaux qu'il me reçoit, et forcément, c'est autour de sa table basse que l'on va s'installer pour discuter de son réseau, une table basse qu'il a trouvé complètement par hasard.

J’étais en appartement et j’avais pas de place au départ. Je n’avais plus de réseau parce que je venais de partir de chez mes parents et mes parents ne sont pas du tout stéphanois. On a trouvé une table basse en ville en se promenant dans des encombrants. On la récupérée. Au départ ça ne devait pas forcément être un réseau Hoe, au départ ça ne devait pas être un réseau Hoe, j'avais pensé à un diorama tout simple en HO, voie normale et puis je suis parti sur le HOe parce que en allant dans une boutique, quelqu’un m’a donné l’idée de faire un réseau à cette échelle et où ça circule d’où le petit circuit dans la table basse.

Le passage du HO, au HOm a tout changé puisque tout d'un coup il a permis d'envisager de créer des courbes assez serrées pour qu'un train puisse circuler en boucle sur le réseau. Il restait à trouver un thème pour la maquette, ce qui est venu assez vite.


Déjà il est un peu en forme de 8. On peut faire de la voie cachée. Les courbes peuvent être plus serrées et ça peut évoquer vraiment plein de choses. Il y a plein de possibilités d’évoquer différents thèmes. Le thème est venu vraiment presque à la fin. J’ai construit le décor, la voie tout ça était déjà bien définie, mais le thème je ne savais pas quoi représenter. Est-ce que je faisais de la marchandise pure et dure avec un cliché avec une scierie ou une exploitation autour du bois du charbon, et puis il s'est trouvé que la firme Mini-Train a sorti des wagons à l’effigie d’une marque de bière, pour ne pas la citer Karlsberg, donc j’ai acheté ses petits wagon là et puis l'idée était toute trouvée de construire une petite brasserie, avec un petit bâtiment et une boutique pour les touristes.

Les visiteurs qui entrent dans le bâtiment découvre toute son activité et son parfois surpris par des détails pour le moins curieux

Dedans on a un alambic un peu particulier, parce qu’il est éclairé et qu’il change de couleur. On y fabrique de la bière. Les wagons viennent pour décharger le houblon et les produits nécessaires, et ça repart une fois chargé. C’est pour ça qu’il y a deux quais. Il y en a un qui est vers la brasserie et l’autre qui est un quai de chargement ou déchargement. Après il y a des visiteurs. Là il y a un bus qui a envie de rentrer pour déposer des touristes. Ils vont à la boutique. Ils goûtent des bières, en achètent, tout ce que l’on fait dans une brasserie quoi !

Mais la brasserie n’occupe qu'une partie de la maquette, et à l'autre bout de la table c'est un coin plus champêtre que l'on découvre

On a la route qui nous amène à un petit plan d'eau ou il y a des pêcheurs qui sont parmi les canards et les cygnes en train de trouver certainement leur bonheur. Je ne sais pas ce qu’on peut trouver là-dedans et puis il y a des promeneurs qui osent s’aventurer avec une deux chevaux Sahara le long de la voix et qui s’installent à côté et qui regardent la scène.

Ce réseau est le 2ème que Wandrille a construit, le précédent étant celui qui est resté chez ses parents dans le nord de la France. Entre les deux, aucun points communs, avec sa table basse Wandrille a franchi un pas important.

Ce réseau là m’a permis d’évoluer en modélisme de passer du mode vraiment junior simple à quelque chose de plus construit et plus réfléchi. Surtout en décor parce que la construction en elle-même j’étais resté un peu à l’ancienne, c’est-à-dire avec du plâtre ce qui alourdit vraiment la structure alors que le but est plutôt de l’alléger.

Et cette transition du mode junior au monde du modélisme ferroviaire, c'est en rejoignant le club Model Rail à Saint-Etienne qu'il a pu la réaliser.


Oui parce que la table en elle-même, j’avais pas vraiment avancé dessus au niveau relief et surtout décors jusqu’à ce que je connaisse le club un peu par hasard. C’est vrai qu’en venant ici ça m’a permis d’avoir des idées pour faire justement un peu de manœuvre, parce que au départ ce n’était pas prévu d’avoir des aiguillages et de faire des manœuvres. ça apporte un plus, ça permet de jouer facilement. C’est un peu plus marrant et puis pour le décor c’est vrai que ça permet de s’entraider de prendre de bonnes idées.

Une autre source d'inspiration pour la maquette de Wandrille, c'est Mini-World à Lyon


Il y a énormément de saynètes à Mini World qui m’ont bien plus. Et puis pourquoi pas oser parce que c’est vrai que ce qui est amusant, c’est qu’il y a des choses qui ne sont vraiment pas plausibles comme les petites dromadaires qui se trouvent autour d’un arbre dans les buissons. Et puis y’a des choses qui sont cachées, qui sont intéressantes effectivement. C’est vrai que à Mini World on voit pas mal d’animaux sur un parking. On se demande ce qu’ils font là, et puis d’autres saynettes sont bien cachées ça donne vraiment des idées, même pour d’autres réseaux de club pour justement animer et que la personne qui regarde s’occupe de regarder et apprécie.
Et pour créer ces éléments de décors, Wandrille a largement recours à l'impression 3D, un domaine qu'il connaît bien puisqu'il est prothésiste de métier

C’est un peu ce qui m’a poussé à venir au club d’ailleurs, parce que on avait un des membres du club qui qui m’a contacté via un forum à l’époque. Je venais d’arriver pour travailler sur Saint-Étienne et cette personne là est venue me voir à mon travail. On avait sympathisé un peu via le forum et donc c’était lié à l’impression 3D. Il y a six ans de ça maintenant. Le soir même en ayant discuté, je suis venu au club les voir tous. On était en train de discuter à l’époque d’une exposition Modèl'Rail Artisans en 2014 et s’en est venu qu’il y avait un des membres qui avait un chameau en HO et qui voulait le transformer pour avoir un dromadaire en N. Par mon travail je pouvais le faire et c’est pour ça que j’ai des petits dromadaires qui traînent en plus quoi en souvenir.

La table basse de Wandrille a conservé sa vocation première, celle de servir de table basse, sur laquelle on peut poser des tasses pour boire le café ou des verres pour l'apéritif. Pour pouvoir jouer aussi au train, il fallait trouver une solution pour dissimuler les commandes.

Les commandes, on voit le fils qui dépasse là, elles sont sous la table. Entre la partie variateur et les commandes d’aiguillage pour justement que ce soit plus esthétique. Après l’autre contrainte c’est le plateau en verre, donc si je veux faire du relief, je suis limité en hauteur, ce qui était le cas sur la partie haute avec le lampadaire qui est vraiment beaucoup plus haut. Je ne dois pas être à 1 cm du verre donc oui il y a des contraintes de hauteur.

Et des contraintes aussi pour l'exploitation. Il s'agit de pouvoir aller dépanner un train qui se bloque ou pire déraille sur le réseau. Pour ça une trappe a été aménagée dans la table.

Pour l’avoir fait en exposition, le train s’est bloqué malgré cette trappe, souvent ça se termine que je suis obligé de lever la table, parce que le train elle va pas se coincer là où c’est facile d’accès mais là où c’est le plus compliqué d’accéder. Mais oui ça facilite forcément les choses. Même pour vérifier l’alimentation électrique des moteurs et et même des lampadaires et autres on ne sait jamais, au moins on a une trappe pour accéder à tout ça

Voilà donc une bonne idée pour créer un réseau qui n'est pas trop encombrant, et qui peut même tout à fait trouver sa place dans votre salon, ou comment joindre l'utile à l'agréable. Bien sur à l'heure ou ce reportage est monté toute les activités du club sont suspendues. Je lui avais rendu visite il y a quelques temps, et vous trouverez pour prolonger ce sujet sur cette chaîne un reportage que j'avais consacré au Model'Rail de Saint-Etienne. Vous pourrez en suivre l'actualité sur son site et ses réseaux sociaux. Le club devait inaugurer une micro bourse mensuelle et thématique dans ses locaux, un rendez-vous qu'il a baptisé la Bourse Ô Local et qui reprendra dès que les conditions le permettront. Vous en retrouverez alors les dates dans l'agenda d'Aiguillages.











Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Echelle Ho