La vallée de la Dheune (RMC 71)
  • Actuellement 503 Aiguillonautes soutiennent Aiguillages assurant 72 % du budget annuel nécessaire à la pérénisation de la chaîne. Il ne manque plus que 198 contributeurs pour que ce projet soit viable. Découvrez comment vous aussi, vous pouvez soutenir Aiguillages en cliquant ici ou sur le lien Soutenir.

La vallée de la Dheune

(RMC 71)

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

La vallée de la Dheune (RMC 71)

Transcription :

Je vous ramène à Meursault pour la Fête du Train au Pays des Grands Noms, le temps de ces Rendez-Vous du Lundi et de vous présenter un réseau qui y est né. On en avait découvert une première esquisse lors de l'édition 2013 de cette manifestation, en 2016, le réseau avait déjà bien grandi mais il n'était pas encore bouclé, en 2019 enfin, on pouvait le découvrir dans sa version définitive. Ses paysages sont inspirés de la Vallée de la Dheune, qui se trouve à une 15aine de kilomètres de Meursault, c'est un réseau signé par le Rail Miniature Chatenoyen.

La Dheune, c'est une petite rivière qui coule entre la Saône et Loire et la Côte d'Or en Bourgogne, sa vallée offre une voie de communication naturelle qui a conduit à la construction du canal du centre et d'une voie ferrée la ligne de Nevers à Chagny. Sur ce réseau du Rail Modélisme Chatenoyen, nous nous trouvons à la hauteur de la gare de Saint-Léger sur Dheune.

Cette gare, c'est Denis Gamard, l'un des membres du club qui l'a rachetée pour venir y habiter. De là, à en faire un maquette il n'y a qu'un pas que le RMC71 a tôt fait de franchir. Les premiers modules ont été produits dès 2013 pour être présentés à l'exposition de Meursault. A l'époque les trains ne faisaient que de très courts allers retours entrant et sortant de la gare, contraints de s'arrêter quelques centimètres plus loin faute de voie pour poursuivre leur chemin. En 2016 le réseau s'était déjà enrichi de quelques modules, 6 au total, dont le passage à niveau, mais il a fallut attendre la dernière édition en date de La Fête du Train au Pays des Grands Noms à Meursault pour le voir terminé et bouclé. Une gare cachée permet désormais de préparer des convois variés avant de les envoyer sur la partie visible par le public. L'époque c'est la fin des années 60, période charnière ou circulent encore les dernières locomotives à vapeur, qui seront bientôt remplacées par des machines diesels puisque la ligne n'a pas été électrifiée.

La ligne part de Chagny ou elle côtoie celle du PLM pour se rendre à Montchanin ou une bifurcation donne le choix de se rendre à Paray-Le-Monial ou Nevers.

Si dans la vraie vie, Denis Gamard est le propriétaire de la gare, au club, c'est Laurent Chelminiak qui en a construit la version au 1/87ème. Au sein du RMC71 chaque modéliste est propriétaire d'un ou deux modules qu'il construit et qui sont assemblés pour constituer le réseau. Dans ce projet, ce qui a retenu l'attention des modélistes c'est la présence de la double voie et d'une signalisation typique.

Selon le sens dans lequel ils circulent les trains sont pilotés soit en numérique, soit en analogique

La maquette mesure déjà une 15 aine de mètres de long, les membres du Rail Modélisme Chatenoyen ne seraient pas contre l'idée de la prolonger encore un peu. Ils seraient bien tentés de faire la bifurcation de Santenay d'où autrefois une voie ferrée partait vers Epinac les Mines. Seul problème, le réseau risquerait de ne plus rentrer dans les locaux du club. Pour l'heure, des discussions sont en cours à ce sujet. Verdict à la prochaine Fête du Train au Pays des Grands Noms qui se teindra à Meursault en 2022


Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Echelle Ho