Aiguillages, tourisme et loisirs ferroviaires

Souffel'Modélisme 2015

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Souffel'Modélisme 2015

Transcription :

Et si les trains roulent à droite en Alsace, c'est parce-que les trains roulent à droite en Allemagne, et que de 1871 à 1918, l'Alsace était Allemande. Il aurait été très coûteux de modifier toutes la signalisation pour faire circuler de nouveau les trains à gauche comme dans le reste du pays, lorsque la région est redevenue française, et de ce fait, l'Alsace a conservé cette particularité. Si beaucoup de trains roulaient à droite à l'exposition Souffel'Modélisme, c'est aussi parce-que plusieurs clubs avaient fait le déplacement depuis l'Allemagne voisine pour exposer leurs réalisations. Jean-Pierre Wilhelm est l'un des membres de l'OMALT, l'association organisatrice de l'exposition.

Nous sommes une émanation de l'OMALT, qui est l'office municipal des activités culturelles de la ville, notre section « modélisme ferroviaire » s'occupe particulièrement des petits trains et de construire des réseaux, et d'accueillir ce genre d’événement. C'est la 13è édition, en principe la prochaine, c'est-à-dire dans 2 ans,devrait accompagner les 30 ans d'existence du club.

Une exposition bien installée, et internationale …

nous avons beaucoup de fierté d'organiser une exposition internationale, c'est-à-dire avec la présence d'Allemands, particulièrement, les Suisses n'ont pas fait le déplacement et nous n'avons pas réussi à en convaincre d'autres, à ce jour, mais il y a des gens de la région de Hockenheim, à 180 kilomètres de Starsbourg à peu près, il y en a d'autres de Karlsruhe, 80 kilomètres, d'autres un petit peu plus proches, Neustadt … Les réseaux sont plus ou moins grands, en général les Allemands construisent plutôt grand

Je vous le confirme, et vous le verrez dans ce reportage. Mais outre les réseaux petits ou grands, l'exposition Souffel'Modélisme présentait également des réalisations tout à fait artisanale.

Ce qui est particulier chez nous et ce qui est particulièrement intéressant, je crois, pour le visiteur, ce sont des fabrications de Daniel Fusilier, qui arrive de Saint Dié, dans les Vosges, qui fabrique des locomotives à partir de zéro, c'est-à-dire à partir de tôle en laiton. Il achète des motorisations en Allemagne, aux Etats-Unis aussi, il a une collection invraisemblable, on n'imagine pas en voyant son stand mais il a collection de 500 machines à peu près en tout, il achète quelques wagons pour faire les rames, évidemment. Le tout est digitalisé avec sound, c'est très impressionnant. Et puis il y a un autre exposant qui me séduit beaucoup aussi, c'est Christian Vallée, qui se trouve au fond de ce hall, Chrisitan fabrique des wagons à l'échelle Ho à partir de Plasticarte, il s'informe par des photos, par des plans, des choses comme ça, il réalise des wagons particulièrement destinés à l'entretien de voie et de signalisation et il a une très belle diversité, il les met très bien en scène, ils sont bien patinés, c'est formidable, c'est vraiment un artiste.

Petit retour sur Daniel Fusilier, pour vous signaler qu'il expose une cinquantaine de ses locomotives au 1/32 ème jusqu'au 7 septembre 2015, au musée du jouet de Colmar.

Beaucoup de choses à voir à Souffel'Modélisme, je ne pourrai pas tout vous montrer dans ce numéro d'Aiguillages, mais dans les mois à venir, je vous présenterai plus en détails certains des réseaux exposés.

Je fais partie du club des amis du chemin de fer de Karlsdorf-Neuthard, ça se trouve entre Karlsruhe et Heigelberg. Nous avons commencé la construction de ce réseau en 2005, et nous sommes 4 personnes à nous en occuper. C'est un réseau personnel, quelques autres personnes y ont réalisé des scènes, mais tout ça est un décor totalement imaginaire.

Le réseau de Klaus est à l'échelle N

Quand j'ai commencé le modélisme ferroviaire, j'ai débuté à la maison, et j'avais pas assez de place pour construire un grand réseau, et alors, j'ai décidé de faire du N. Au départ j'avais à la maison une pièce de 6 mètres par 5 et je voulais construire un réseau à l'intérieur de cet espace. Mais quand j'ai commencé la conception, je me suis rendu-compte que si je devais déménager, je ne pourrais jamais le déplacer, alors j'ai commencé à concevoir une maquette modulaire. En fait j'avais un problème, je voulais construire une grande gare, mais dans une pièce comme celle dont je disposais, il n'y avait pas assez de place pour ça. Alors, j''ai pensé qu'il serait mieux de faire un grand réseau modulaire, qui ne serait installé qu'une ou deux fois par an lors d'exposition, et qui serait simplement stocké à la maison le reste du temps.

En fait, je ne sais même pas quelle est la taille exacte du réseau, je sais qu'il y a deux voies qui en font le tour, et que chacune doit mesurer un peu plus de 100 mètres. Sinon, je ne sais pas, et j'ai pas cherché à savoir.

Qu'est-ce vous portez à votre poignet ?

Oh, alors là il y a eu un problème. Quand j'ai pu assembler ce réseau que j'avais construit à la maison, grâce à un ami qui dispose d'un grand hall ou je peux l'installer de temps en temps pour le tester, tout allait plutôt bien, les trains roulaient sans problème, mais quand on était en exposition, il y avait des fois des déraillements, peut-être parce-que les convois étaient trop longs. Il y a toujours quelqu'un sur l'ordinateur qui contrôle les circulations sur le réseau et d'autres personnes qui se promènent autour. Mais lorsque ces personnes signalent un problème, le contrôleur principal ne savait pas trop quoi faire, alors il appuyait sur le bouton d'arrêt d'urgence et tout s'arrêtait. Mais le problème c'est que lorsque de grands trains étaient engagés dans des courbes et qu'on les arrêtaient comme ça brusquement, et bien, ils sortaientt des voies. Alors nous avons imaginé ce dispositif électronique. Et quand nous constatons un problème quelque part sur le réseau nous pouvons coontrôler les trains sur la maquette grâce à ces deux boutons. Nous pouvons les arrêter avec celui-là, et les redémarrer avec celui-ci. Mais quand on fait ça, les trains ne s'arrêtent pas brutalement, mais progressivement. Et pareil, ils redémarrent tranquillement jusqu'à atteindre leur vitesse normale.

Vous l'aurez compris le réseau est entièrement piloté par ordinateur.

Un dispositif lumineux indique l'endroit de la maquette ou un problème s'est produit. Il s'agit d'un code que connaissent les membres de l'association et qui leur permet d'intervenir rapidement sur place, sans avoir à rechercher en tout point du circuit, l'endroit ou un incident à pu survenir.

Autre équipement hig-tech, ce fauteuil, avec lequel, il est possible de se déplacer plus facilement sous le réseau, pour régler la hauteur des pieds des modules, ou encore intervenir sur un souci de cablage.

Enfin, dernière astuce relevée sur ce réseau, les convois sont rangés dans ces goulottes.

L'exposition de Souffelweyersheim présentait bien d'autres réseaux tout aussi intéressant à découvrir. J'y reviendrais dans la prochaine saison d'Aiguillages. Les organisateurs comptaient sur un petit millier de visiteurs vu que l'on était sur l'un des week-end prolongé du mois de mai, ce sont 1700 entrées payantes qui ont finalement été comptabilisées, sans compter les enfants de moins de 12 ans pour lesquels l'entrée était gratuite. Un résultat plutôt encourangeant dans la perspective de l'organisation dans 2 ans, de la prochaine exposition Souffel'Modélisme, qui coïncidera avec les 30 ans du club.

La semaine prochaine dans Aiguillages, nous nous rendrons dans une autre exposition, celle organisée il y a quelques semaines par le club Noeud Ferroviaire 03, situé à Saint-Germain des Fossés dans l'Allier.

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Visite exposition