Aiguillages, tourisme et loisirs ferroviaires

Fédé rail 2017

Rosny-sous-bois

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Fédé rail 2017 Rosny-sous-bois

Transcription :

Cette année Fédérail s'est tenue à Rosny-sous-bois dans le département de la Seine Saint-Denis, à l'Est de Paris, nous allons arpenter les couloirs de cette exposition qui s'est déroulée au Centre Aquanautique Camille Muffat de la ville, tandis que les nageurs fréquentant la piscine feront des longueurs dans les couloirs du bassin situé juste en dessous de nous. Fédé Rail qui se déroulait pour la 3ème fois à comme principe de s'adosser à un train touristique ou un musée pour son organisation. Après le Chemin de Fer de la Vallée de l'Eure à Pacy sur Eure en 2015 et la Transvap à Tuffé en 2016, c'est le musée Rosny-Rail qui était le partenaire de la FFMF. Les visiteurs de l'exposition pouvaient ainsi opter pour un billet groupé qui leur permettait d'accéder au musée à un tarif préférentiel, et inversement ceux du musée pouvaient dans les mêmes conditions décider de visiter également l'exposition. Le Musée Rosny-Rail fera l'objet d'un reportage complet que je vous proposerais au cours de la saison 10 d'Aiguillages, nous allons par conséquent nous concentrer aujourd'hui sur la partie exposition.

Plusieurs des associations membres de la Fédération de Modélisme Ferroviaire présentaient des réseaux. Il y avait notamment l'AMAL d'Amiens, l'AMFAC de Chantilly, l'ATCAR de Thonon les bains, l'ATMC de Cambrai, le Club de modélisme de Goussainville, le Club Ferroviaire Noiséen, le CMF d'Arpajon, le CMFM du Mans, le Club Modéliste Drancée, le Rail Club de Sénart, les sections modélisme ferroviaire des UAICF de Tours et de Mantes, je ne crois pas en avoir oublié.
Les membres associés de la FFMF étaient également présents parmi les exposants : L'AFAN, l'AMFI, le Cercle du 0, le Gemme et l'APSFI.

Pour compléter le tout, quelques artisans étaient venus tenir salon.

Plusieurs des réseaux des clubs présents ont déjà fait ou feront la saison prochaine l'objet de reportages complets dans Aiguillages, je vous propose aujourd'hui de rencontrer une petite sélection d'acteurs de cette manifestation. A tout seigneur tout honneur, commençons par ceux qui ont fait le plus long trajet pour venir jusqu'à Rosny-Sous-Bois. Les représentants de la Fédération Catalanne des Amis des Chemins de Fer.

Il y a des chemins de fer à vapeur vive, des clubs de modélisme, des maquettes, quelques chemins de fer touristiques, des musées des chemins de fer, il y a plusieurs activités, nous sommes très fervents des chemins de fer ! Nous avons aussi 40 clubs de passionnés et ça comprend 2000-2500 associés. Annuellement, nous faisons une manifestation à Lleïda, ExpoTren à Lleïda, qui rassemble tous les ouvrages de modélisme, des ventes de fabricants et des circuits de vapeur vive.

L'exposition se déroule à Lleïda chaque année au mois de mars. Mais si d'ici là vous aviez dans l'idée d'aller passer quelques jours de vacances en Espagne, Ildefons à quelques idées d'excursions ferroviaires à vous suggérer.

C’est important le chemin de fer de Vilanova qui a une collection importante de locomotives, d’anciennes locomotives à vapeur de la Renfe, il y a le train touristique de Lleïda – La Pobla, le Tren dels Llacs qui parcoure une rive, à travers la Faune, c’est très intéressant, dans divers circuits : Girona, Barcelona, des petits circuits qui sont ouverts toute l’année, particulièrement les dimanches, ils fonctionnent toute l’année. Normalement, au mois d’août ils ne fonctionnent pas, mais tout le reste de l’année, au printemps, en hiver, nous pouvons circuler sans aucun problème. Je suis du club de Terrassa, nous avons un circuit « Vallparadis » en 5 et 7 pouces. En Catalogne il y a 3 autres circuits de 10 pouces, un train important, avec un parcours de 3 ou 4 kilomètres, avec des locomotives à vapeur, avec des tractions thermiques, c’est intéressant. Il y a un nombre important de passionnés des chemins de fer.

Et pour ceux d'entre vous qui auraient la chance de pratiquer le catalan, vous pourrez trouver sur le site de la Fédération Catalane des Amis des Chemins de Fer, pas mal d'informations sur les sites à visiter et les dates des prochaines manifestations.

Continuons de déambuler dans les allées de l'exposition Fédérail 2017 et arrêtons-nous maintenant devant ce réseau intitulé "Tout en Carton", un réseau à l'échelle N aux vertus pédagogiques.

C’est un réseau intégralement en carton, qui est fait dans le but de montrer à des débutants que l’on peut faire un réseau chez soi, dans un petit appartement, avec un cutter, une règle … C’est un réseau fait en carton d’architecte, que l’on achète dans des magasins graphiques. Ce sont des planches qui font 1,20 m sur 80 cm, qui coûtent 6€ pièce donc ça ne revient pas cher, c’est collé avec de la colle à bois donc c’est pareil, on achète des pots d’1 kg c’est très facile. Pour expliquer la structure du réseau, j’ai fait une maquette qui est une maquette préalable d’étude du réseau, qui est faite en papier et qui est déjà relativement rigide, qui m’a permis de valider la structure, qui est une structure croisillonnée où on a des couples qui sont assemblés à mi-bois et la structure supérieure et inférieure sont assemblés avec des tenons mortaises collés à la colle à bois. Par-dessus, autour, il y a du papier craft qui protège, et qui permet de donner une bonne cohérence à l’ensemble. Il y a un toit qui va dessus, un couvercle, qui est fixé avec 4 boulons et qui permet de transporter le réseau, de le protéger et de le stocker éventuellement verticalement, dans ce cas ça fait une surface au sol de 25 cm sur 75 cm, donc ça peut se ranger dans un dressing, derrière une porte, très peu d’espace, il y a2 poignées on pose ça sur une table : table de cuisine, table de salon, table de bureau … et en un quart d’heure on peut jouer, il y a 2 fils à brancher et c’est fini. C’est le niveau zéro de la technologie, c’est-à-dire de la commande digitale, donc en fait toute la partie électronique est transportée dans une boîte, ça c’est 2 fils à brancher. Quand même, en dessous, il y a un fil pour réalimenter chaque branche mais c’est vraiment rien, la commande des aiguilles se fait au doigt, j’ai mis un petit ergot sur chaque commande, c’est vraiment fait pour un débutant. La structure en elle-même avec l’outillage, puisqu’il faut une règle métallique et un cutter, plus les fournitures c’est moins de 100€. Après, j’estime que ce réseau avec le décor, le matériel roulant, la commande il y a à peu près 1000€ de budget. Donc c’est un budget qui est conséquent si on le sort comme ça, mais si on fait des économies et qu’on achète des éléments au fur et à mesure, c’est pas très cher. La voie, c’est de la voie minitrix issue de 2 boîtes de départ, c’est l’intégralité de 2 boîtes de départ. Le matériel roulant, c’est un peu acheté à droite, à gauche, et il y a des bâtiments un peu de tous types : il y a de la construction intégrale, du plâtre synthétique très agréable à travailler, il a du carton découpe laser Architecture et Passion, vraiment une excellente qualité aussi. Il y a des kits en plastique courants, il y a des bâtiments Artitech en plastique moulé, résine moulée. Après le décor c’est des arbres : les sapins, ce sont des arbres achetés, les autres ce sont des arbres faits par moi, je les ai faits à base de Zeechium. Les arbres les plus en vue sont des branches de thym sur lesquels on rajoutait du Zeechium, et floqués. C’est on ne peut plus simple, tout le décor c’est fait sur la base carton, après tout le support de voie est en carton, pour adoucir les reliefs il y a du papier craft peint au gesso, c’est un produit d’artiste peintre pour étanchéifier, préparer les toiles avant la peinture, ça permet de protéger le carton et de le rendre moins sensible à l’humidité. Donc ce réseau, chez moi je le stock dans une cave qui est humide et ça ne bouge. Ce n’est pas mon premier réseau qui est en carton, d’ailleurs, c’est mon 3ème, je n’ai jamais eu de problème dans le temps, ça tient !

En vous rapprochant de l'AFAN, l'Association Française des Amis du N, vous pourrez même obtenir un fichier que Philippe Marc a préparé pour donner toute une série de conseils aux débutants, et surtout les mettre en garde contre les erreurs les plus couramment commises lorsque l'on veut se lancer.

Si vous êtes à l'inverse un peu plus branché technologie, vous serez sans doute intéressé par cet arrêt devant le stand du site locoduino, ou l'on pratique l'Arduino appliqué au modélisme ferroviaire.

C’est la compression de locomotive, « loco » avec « duino », la fin d’Arduino, tout simplement. C’est un nom qui pour le moment n’existait pas et qui nous a permis de regrouper les 2 activités derrière un site web, locoduino.org, qui permet de présenter toutes les connaissances que chacun a, c’est du partage. Arduino est un micro-ordinateur, basé sur un microcontrôleur d’Atmel, américain au départ, qui a été assemblé par une bande de copains italiens et qui ont eu l’intelligence de construire des outils de développement gratuits, très faciles à utiliser autour desquels des constructeurs dont Intel, toutes sortes de gens connus dans le monde, fabriquent ces micro-ordinateurs de façon standard, qui communiquent avec cet outil de développement. Sa grande particularité, c’est qu’on a pas besoin d’outils chers, c’est gratuit, le logiciel est gratuit, un simple câble USB suffit à mettre son programme dans le petit ordinateur. On a acheté le petit ordinateur, on en trouve dans toutes les boutiques d’électronique en France, en Europe, sur le web, etc., et quand on connaît un peu on peut en commander des moins chers sur le marché chinois, mais on ne recommande pas trop pour démarrer, pour éviter les surprises.

Pour vous donner un ordre d'idée, ces petits ordinateurs vendus sur le marché chinois ne vous couteront guère plus qu'un euro à un euros 50 pièce. Si vous souhaitez éviter les mauvaises surprises et que vous les acheter auprès d'une boutique en Europe, vous ne les paierez de toute façon guère plus que 10 à 15 euros. Une fois que vous aurez un Arduino en votre possession, il vous restera à lui demander de faire ce pour quoi vous l'avez acheté, ce qui passe par un peu de programmation.

On le programme soi-même dans un langage qui est le C ou le C++, c’est la seule contrainte : il faut quand même à un moment donné parler ce langage avec la rigueur de la syntaxe. Le moindre point-virgule, la moindre parenthèse qui manque se traduit par une erreur, en général l’outil nous indique où est l’erreur et avec un peu d’habitude et surtout en faisant les exemples qui sont donnés avec le système, on apprend vite à se débrouiller, c’est très facile. Les enfants font ça beaucoup plus facilement que les retraités quand ils ne connaissent pas !

Si vous y prenez goût, et une fois que vous aurez passé le cap de l'apprentissage des bases de ce langage, vous verrez que l'Arduino vous offre des possibilités infinies. Virtuellement, un modéliste ferroviaire qui déciderait de s'y intéresser peut tout faire.

On peut faire une centrale DCC, on peut faire des circuits de commande de trains analogique, ce qu’on appelle en PWM ou en pure, on peut faire des systèmes de programmation, on peut faire des gestionnaires de réseau, on peut faire des commandes d’aiguillages, on peut faire toute la rétro signalisation, c’est juste une question d’association de capteurs, etc., et puis on peut faire aussi communiquer toutes ces petites choses-là entre elles pour faire un système complet de réseau. On trouve des architectures sur locoduino qui montrent les différents cas possibles en fonction des amateurs, chacun a sa méthode. Le plus intéressant, c’est de commencer par des animations de décors : par exemple un son, déclencher un son en sortie de tunnel quand une locomotive passe à proximité de la sortie, on met un capteur, une barrière infrarouge, un ILS, et on peut déclencher, là j’ai un exemple de petit circuit qui va sortir un son, il va en sortir plusieurs en fonction du type d’évènement, éventuellement, on peut bien sûr faire des animations lumineuses comme on voit sur le réseau d’Arpajon. On peut commander des moteurs, faire tourner des grandes roues, sortir le son de la fête foraine quand on est sur la fête foraine … En fait, rien que le côté décor, c’est une bonne entrée en matière et c’est une bonne manière de s’initier : c’est pas trop difficile, et une fois qu’on a fait ça on peut effectivement rentrer dans les automatismes ferroviaires.

Et encore une fois pour aller plus loin sur ce sujet, un site web à vous indiquer, celui du projet locoduino.

Avant de quitter les allées de Fédé Rail, un arrêt sur le stand de la Fédération Française de Modélisme Ferroviaire, notamment pour poser la question du nombre de pratiquants du modélisme ferroviaire en France, question qui est souvent posée, mais à laquelle il est difficile de répondre, les estimations variant de 20 à 40 000 personnes.

La fédération regroupe environ 3500 membres fédérés, qui viennent de la Fédération et de ses clubs qui sont affiliés, aussi des grandes associations : l’AFAN pour le N, le Cercle du Zéro pour le 0, le GEMME pour les voies étroites et l’AMFI qui rassemble les indépendants qui ne pratiquent pas le modélisme ferroviaire dans un club, en sachant que l’AMFI regroupe toutes les échelles puisqu’elle n’est pas réservée à une seule échelle, on retrouve des modélistes de différentes échelles dans cette association.

De son côté la FFMF s'efforce de communiquer en direction de deux publics en particuliers. Le premier ce sont les enfants.

La Fédération, ce qu’elle essaye de promouvoir sur les stands en exposition et notamment ici à Fédérail on tenait un stand où on intervient sur les plus jeunes enfants pour essayer de leur inculquer le virus du train miniature, puisqu’on pense que c’est un étant jeune qu’on va prendre le goût du rail miniature, avec l’UAICF qui est partenaire de la Fédération, on organisait des ateliers pour les enfants un petit peu plus âgés, entre 8 et 15 ans, où ils peuvent découvrir les notions de base du modélisme ferroviaire pour monter un petit diorama.

C'est ainsi que cette année encore, au cours de l'Assemblée Générale de la FFMF, une quinzaine de club ont reçu le diplôme Juniors du rail en reconnaissance de leur travail en direction du jeune public.

L'autre public sur lequel travaille la fédération, ce sont les féminines.

Le premier rassemblement a eu lieu pour les 60 ans de la Fédération, où on a eu plusieurs féminines qui ont eu le projet de se rassembler ensemble et de construire leur propre module pour pouvoir montrer un réseau en exposition, et donc assez régulièrement on rencontre des féminines qui s’assemblent entre elles et qui jouent au train. Elles font autre chose que tenir la billetterie ou la buvette, elles sont des acteurs du monde du modélisme ferroviaire.

Les dates et le lieu de la prochaine édition de Fédé Rail ont été révélés à l'exposition de Rosny-sous-bois, ce sera les 9 et 10 juin aux Herbiers, en Vendée, un salon dont le partenaire sera cette fois ci le Chemin de Fer de Vendée.

La semaine prochaine, dernier numéro de la saison 9 d'Aiguillages. Je vous emmènerais à Mini-World Lyon ou le top départ a été donné à la création d'un 4ème monde qui sera ouvert en 2018, il s'appellera Mini Lyon et reproduira à l'échelle 1/87ème les quartiers emblématiques de la capitale des gaules.

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie :