Aiguillages, tourisme et loisirs ferroviaires

Train Touristique du Centre Var

Carnoules-Brignolles

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Train Touristique du Centre Var Carnoules-Brignolles

Transcription :



Le Train Touristique du Centre Var circule, vous l'auriez deviné dans le Var entre Carnoules et Brignolles, le plus souvent. Car des trains spéciaux poussent parfois jusqu'à Saint-Maximin. C'est à une composition un peu particulière que nous allons avoir à faire aujourd'hui. En effet, la Caravelle qui devait assurer le service a dû être arrêtée quelques jours, le temps d'une réparation mécanique. Nous prendrons place à bord d'un autorail plus récent, de type X2200, auquel a été attelée une voiture USI afin de pouvoir embarquer tous les voyageurs. Une composition atypique, qui contraindra les membres de l'association à la réalisation de nombreuses manœuvres au cours de la journée.

Aujourd’hui, nous sommes à bord d’un X2200, le numéro 4 en l’occurrence, c’est un train qui circulait sur Breil, col de Tende, Nice et qui faisait la vallée des merveilles. Il était souvent couplé avec une voiture qu’on a au dépôt, avec le pelliculage de la vallée des Merveilles. Du fait que notre caravelle a des petits soucis mécaniques, nous avons avec ce 2200 n°4 une limite de 45 personnes, en saison chaude avec les réservations c’est un peu juste, donc nous avons une voiture USI, ce qui nous oblige à faire quelques manœuvres de changement de tête à Brignolles.

Autre contrainte qui se fera vite sentir dans les quelques rampes que compte la ligne, le poids supplémentaire lié à cette composition.

Il y a quand même une cinquantaine de tonnes supplémentaires, donc là où on démarrait sur 1 ou 2 crans, maintenant il faut 3 ou 4 crans et puis sabler, et y aller de façon modérée, pour ne pas patiner.

Pour l'heure, le départ se fait depuis la halte de Carnoules Platane situé à 3 km environ de la gare SNCF de Carnoules, l'un des projets de l'association serait de pouvoir faire correspondance avec les TER réguliers depuis cette gare, ce qui lui permettrait d'embarquer probablement encore plus de voyageurs en direction de Brignolles et de Saint-Maximin. Un projet d’autant plus réalisable que l'aiguille qui permet de rejoindre l'artère Marseille-Vintimille est opérationnelle et même franchie à de nombreuses reprises par des trains spéciaux affrétés par l'association. De plus, il existe une voie en tiroir, qui permettrait au train touristique d'établir son terminus en gare de Carnoules, sans interférer avec la circulation sur la ligne principale. Le parcours du train touristique est en effet réalisé sur une ligne du Réseau Ferré National, qui n'est plus exploitée. La ligne de Carnoules à Gardanne. Elle est dite "Neutralisée défense", c'est à dire entretenue, mais non utilisée, sauf par quelques trains militaires desservant le camp de Canjuers. Elle avait été inaugurée dans les années 1880, le trafic voyageur cessant à la veille de la seconde guerre mondiale. Seul le trafic marchandise consistant à transporter le vin rosé produit localement, et de la bauxite entre les mines du Centre Var et un site de traitement industriel de Gardanne a perduré jusqu'à la fermeture des mines en 1980. L'association du Train Touristique du Centre Var a été créée en 1994, et le temps d'obtenir les autorisations nécessaires c'est en 2001 qu'elle faisait circuler son premier autorail, un Picasso entre Carnoules et Brignoles. Le dépôt a été établi dans les emprises de l'ancienne gare de Besse sur Issole. L'un des projets de l'association serait de le faire visiter. Pour l'heure, lors du trajet aller, les visiteurs sont invités à descendre du train, pour y jeter un œil de l'extérieur. L'association compte une 50 aine de bénévoles, dont une 20aine sont actifs sur place. Elle aimerait pouvoir en recruter plus pour pouvoir développer les activités auxquelles elle pense, et ce ne sont pas les idées qui manquent.

Il y a un projet d’extension sur Saint-Maximin, ce qui doublerait notre distance et qui nous permettrait de servir Tourves où il y a un Musée des Gueules Rouges, les mineurs de bauxite. Il nous attend avec impatience, parce que la gare se trouve à 100 mètres de ce musée, et la basilique de Saint-Maximin est aussi très réputée, et en plus avec notre descente sur Carnoules, ce sera la colonne vertébrale entre le littoral et les Gorges du Gardon. D’autre part, sur Carnoules, il y va y avoir le village des tortues qui est situé à Gonfaron qui va se déplacer et venir s’installer à Carnoules et qui sera à une distance tout à fait franchissable, de l’autre de 1100 mètres de la voie, donc ça ferait un attrait train-village des tortues, on pourrait faire des compositions assez intéressantes, train-musée des Gueules Rouges, train-visite de la basilique, on pourrait faire des trains à thèmes très intéressants.

Des extensions qui supposent des bras, mais aussi du matériel roulant supplémentaire :

On veut avoir du renfort au niveau du matériel, déjà on compte sur un 4900, on s’est placés aussi pour l’X15002 qui est un engin sur base de caravelle avec deux moteurs, on a aussi une vue sur une BB67400 qui est un gros diesel, qui nous permettrait de faire la rame tractée un peu plus sophistiquée qu’avec la BB63000.


Les trains réguliers circulent d'Avril à Octobre, mais d'autres trains à thèmes notamment sont mis en place tout au long de l'année, ainsi que des voyages exceptionnels sur le réseau ferré national. A titre d'exemple, le Veyn'art, un train circulant sur les différentes branches de l'étoile de Veynes tend à devenir un événement récurent, organisé chaque année en juillet, de même que le "Train des merveilles – Rétro", entre Toulon, Nice, Breil sur Roya et Tende.

La semaine prochaine il sera question une fois n'est pas coutume de grande vitesse, je vous présenterais le réseau Ychoux, qui doit son nom à cette commune du nord des Landes ou ont été réalisés les premiers records de vitesse sur rail.

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Train Tour.Thermique