Quai 0 - 2020 (Ghyvelde, les 1er et 2 février)
  • Actuellement 519 Aiguillonautes soutiennent Aiguillages assurant 73 % du budget annuel nécessaire à la pérénisation de la chaîne. Il ne manque plus que 188 contributeurs pour que ce projet soit viable. Découvrez comment vous aussi, vous pouvez soutenir Aiguillages en cliquant ici ou sur le lien Soutenir.

Quai 0 - 2020

(Ghyvelde, les 1er et 2 février)

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Quai 0 - 2020 (Ghyvelde, les 1er et 2 février)

Transcription :

Quai 0 2020, la nouvelle édition de l'exposition organisée tous les deux ans pour le Cercle du Zéro s'est tenue le week-end dernier à Ghyvelde, près de Dunkerque et de la frontière Belge. Je vous fais un compte rendu rapide ce salon, suivront dans les prochaines semaines présentations plus spécifique de réseaux qui étaient présentés lors de cette exposition.
Il y avait une 20aine de réseaux à Quai 0, mais aussi de nombreux ateliers. Les exposants venaient d'Angleterre, de Belgique, de France et de Suisse.

Quai 0 c'est l'occasion pour les amateurs de modélisme ferroviaire pratiquant le 1/43 ème de promouvoir leur échelle de prédilection. Avec un leit-motiv depuis quelques années à cette exposition, non le 0 n'est pas réservé à une élite et ne nécessite pas obligatoirement de disposer de beaucoup de place. Pour le démontrer, un seul grand réseau présenté, et tout autour une multitude de dioramas de tailles plus modestes, mais qui ne manquaient pas pour autant d'intérêt. C'est que la réputation d'échelle élitiste qui colle au 0 agace prodigieusement les membres du cercle à commencer par son président.

L'actualité fait que par exemple nous sommes à 30 km de la Grande-Bretagne et en Grande Bretagne, vous pouvez trouver du matériel à des prix avoisinant ce que l’on trouve dans le commerce, mais à l'échelle 87ème. Il y a une locomotive, c’est une sentinelle, en France, ça correspond aux bouteilles à encre, pour un prix au maximum 175 €, les wagons aussi à moins de 40 euros, d'une certaine manière, sont aussi meilleur marché que ce que l’on peut trouver au 87ème et c'est cette façon de voir que l’on essaye de promouvoir. La volonté manifeste c’est que premièrement dans le salon il y ait des ateliers participatifs ou un membre du cercle explique sa manière de travailler et comment on peut réaliser à faible coup. L'orientation aujourd’hui du cercle, c'est la volonté de rendre accessible cette échelle, qu'on explique régulièrment que c'est cher, ceci cela ! Donc on a décidé la réalisation de petits réseaux, accessibles au commun des mortels. On a décidé un grand réseau et le reste c’est l’expression du plaisir qu'ont les différents exposants, les membres du cercle, de montrer entre nous et en même temps surtout au public d'une façon très conviale, ce que l'on fait.
A l'image de Claire Deslsaux dont je vous présentais le réseau les Rails de la famille la semaine dernière dans Aiguillages, les exposants se sont bien prêtés au jeu des questions réponses avec les visiteurs. De multiples ateliers étaient proposés, les amateurs pouvaient s'y arrêter quelques dizaines de minutes pour apprendre à abraser, patiner, découper et mettre en forme des plasticartes, ou encore réaliser des fonds de décors, à la peinture. Cet atelier là était animé par un membre du Rail Miniature Coudekerquois adhérent au Cercle du 0. Pour les besoins de l'exposition Hervé Anniéré travaillait sur une plaque de polystyrène mais son matériau de prédilection est le médium qu'il trouve plus lisse et donc plus facile à travailler. Quelque soit le support retenu, la peinture d'un fond de décor commence toujours par la même première étape.

On prépare la plaque de médium avec un fond bleu en général assez clair, si on veut un ciel du nord, plus azuré si on est du Sud. Ensuite, on va donc laisser sécher tout ça et après on pourra aborder la partie nuages. Je travaille en deux parties pour ma part, c’est-à-dire que je commence avec un bleu très aéré parce qu’on est dans les nuages, donc on est dans le très léger, et ensuite je viens donner quelques nuances de gris pour souligner les parties blanches et donner un effet de volume. J’ai bien souvent l’habitude de travailler avec des modèles, je reconnais, mais là en ayant pas emporté spécifiquement, je travaille de mémoire mais bon c’est l’expérience qui me donne un peu aussi l'aisance à faire quelques arbres et quelques arbustes.
Hervé part de couleurs en pots qu'il trouve dans le commerce, il les dilue ou mélange au besoin et les applique au pinceau ou à l'aérographe.

Les deux techniques se complètent parfaitement. Pour en revenir aux grands aplats et aux grandes surfaces en général, c’est plus facile à l’aérographe parce qu’on a un résultat un peu plus régulier, maintenant pour tout ce qui est des détails bien entendu, ce sera fait au pinceau de différentes tailles pour pour obtenir le détail que je souhaite reproduire.
Pas besoin d'aller chercher très loin, un très bel exemple de réalisation d'un fond de décor peint, juste en face du stand d'Hervé se trouvait le réseau de Jean-Pierre Bout, évoquant les tramways du Haut-Doubs. Sur cette maquette, le fond peint a été réalisé avant le reste du décor qui vient ainsi s'y raccorder. Je consacrerais dans les prochaines semaines un rendez-vous du Lundi d'Aiguillages à la présentation de ce réseau qui a été exposé pour la première fois à la fête du train de Meursault en décembre dernier mais je vais m'arrêter aujourd'hui quelques instants sur cette autre maquette qui avait réservé sa première apparition en public à Quai 0. Il s'agit du nouveau réseau de l'AMAL l'Association des Modélistes Amiens Longueau qui fidèle à sa région d'origine a pris la Somme comme source d'inspiration.

On est parti en fait sur un projet de réseau étagère et on est arrivé sur un réseau complet. Ici, c’est la première partie, on espère la deuxième partie en fin d’année. C'st une première partie que nous avons voulue axée sur la Baie de Somme. Sur l’autre partie on aura plus une gare typique, un quartier etc ... des choses beaucoup plus ville, avec même un échange entre la voie métrique et la voie normale. Ici en fait, on voit la chasse à la hutte d’abord, qui se pratique beaucoup en Baie de Somme, donc on a la hutte qui est là, qui est sur le côté, après on a voulu représenter les moutons des prés salés qui sont sur la Baie de Somme. Ils ont une appellation contrôlée, donc on ne trouvera le mouton des prés salés qu'en Baie de Somme. Ensuite on a présenté un métier disparu. Enfin, il existe encore, mais il y avait des petites entreprises dans la Some que ce soit à Saint-Valéry au Crotoy etc … il y avait des charpentiers de marine. Ils construisaient des bateaux de A à Z, en bois à l'époque, et donc on a voulu représenter une petite scène de la vie Picarde.
A l'origine ce réseau devait rester dans les locaux du club, il avait été conçu comme un réseau étagère sur une profondeur de 30 cm, qui finalement a été étendud à 50 et transformé en show case qui pourra être transporté en exposition. Lorsqu'il se trouvera dans les locaux de L'Amal il sera connecté à un autre module en 0 que je vous avais fais découvrir il y a pas mal de temps déjà dans Aiguillages, le Ferry-Boat. Tout autre chose, le club Rail 59 avait fait le déplacement depuis Tourcoing avec du Train Jouet Ancien et représentait à Quai 0 le Cercle Ferroviphile Européen.

C’est un diorama qui est en fait celui que nous avons en permanence au club Rails 59, rue de Strasbourg à Tourcoing. On peut visiter tous les jeudis à 15h à 18h, sauf période de vacances scolaires. C’est un club qui est très divers puisque nous pratiquons les modèles réduits, principalement sur le thème des années 50/60, avec des modèles … j'en cite quelques une au passage. Les Ateliers Muniers de Compiègne et également la maison Fournereau qui est très connue, un peu plus que les Ateliers Muniers, mais quand même très très connu. Ce sont des maquettes qui ont été soit réalisées par les amateurs, soit directement achetées toutes faites auprès des fabricants, et elles sont toujours en état de fonctionner aujourd'hui, en 2020. Notre but, c'est de montrer cela au public, et surtout que c’est toujours en état de fonctionnement, c'est très important. Dans les décors, il y a très peu de choses qui viennent du commerce. Les maisons sont fabrication maison, c'est le cas de le dire, et les ponts, les passerelles c’est un travail de patience, d’assemblage et puis il y a un peu de déco, il y a un peu de tout là-dedans, il y a surtout l'amour de bien vouloir le faire, et puis des petites choses qui viennent agrémenter tout ça, des personnages ... Nous avons ici un petit monument aux morts qui se trouve à côté. Il a été créé en quelques jours pour les besoins de cette exposition. Il y avait un petit trou là on ne savait pas trop quoi faire avec ce trou, et puis j’ai décidé de faire ce square, avec un petit hommage aux poilus, c’est le petit côté humoristique.
Le Zéro dans tous ses états telle aurait pu être aussi la devise de cette nouvelle édition de Quai 0 qui a réuni à Ghyvelde cette 20 aine de réseaux. Beaucoup reste à faire pour la promotion de cette échelle en France, on s'en rend compte lorsque l'on prend connaissance du nombre d'adhérents aux différentes associations nationales européennes qui lui sont consacrées. Le Cercle du 0 compte un peu moins de 400 membres et estime qu'il s'agit là à peu près de la moitié du nombre des modélistes pratiquants cette échelle dans l'hexagone, ils sont 1500 à adhérer à l'association Allemande dont l'un des représentants était présent à Quai 0 cette année, mais c'est la Grande Bretagne qui bat tous les records dans ce domaine, avec un peu moins de 6000 adhérents à la guilde rassemblant les amateurs de l'échelle 0 outre manche.

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Echelle 0