Le réseau à l'échelle 0 de Denis Besse
  • Actuellement 513 Aiguillonautes soutiennent Aiguillages assurant 75 % du budget annuel nécessaire à la pérénisation de la chaîne. Il ne manque plus que 168 contributeurs pour que ce projet soit viable. Découvrez comment vous aussi, vous pouvez soutenir Aiguillages en cliquant ici ou sur le lien Soutenir.

Le réseau à l'échelle 0

de Denis Besse

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Le réseau à l'échelle 0 de Denis Besse

Transcription :

Bonjour et bienvenu dans les rendez-vous du Lundi d'Aiguillages, une fois par mois tout au long de cette saison, je me rends chez des aiguillonautes pour qu'ils vous présentent leur réseau et partagent avec vous leur façon de pratiquer le modélisme ferroviaire. D'ailleurs si vous le souhaitez, vous pouvez tout à fait me contacter pour que je vienne chez vous également tourner un reportage sur votre réseau ou vos activités de modéliste ferroviaire, par contre il vous faudra sans doute être un tout petit peu patient parce-que pour optimiser mes coûts de déplacements, j'essaye de regrouper les différents reportages que je tourne dans une région autour de quelques dates, mais n'hésitez pas à prendre contact par mail ou via les réseaux sociaux afin de vous faire connaître si vous êtes intéressé. Pour aujourd'hui je me rends chez Denis Besse qui s'est converti au zéro depuis quelques années, car à force de regarder les reportages d'Aiguillages, il a fini par être convaincu que le zéro n'était pas réservé à une élite ou à ceux qui avaient énormément de place, il a même fin par trouver sa voie et son bonheur en créant le réseau que je vous présente aujourd'hui.

L'univers du train, Denis a baigné dedans toute sa vie, puisqu'il a fait sa carrière à la SNCF en temps que contrôleur, un métier pas toujours très facile, parfois même plutôt stressant, alors pour retrouver le calme et la sérénité, et pouvoir se détendre, il s'est construit chez lui, dans sa maison, en plein cœur de l'Aveyron de petits mondes, d'abord en HO avant d'opter pour le 1/43 ème il y a 5 ans. Jeune retraité, il a pu consacrer un peu de temps à la création de cette maquette qu'il a installé dans une petite pièce d'un peu moins de 4 mètres par 3. Le réseau de base est un simple oval, sur lequel un embranchement est venu se greffer, de quoi renforcer le plaisir du jeu en autorisant outre la circulation de courtes compositions, la multiplication des manœuvres.


Le 0, Denis en a longtemps rêvé, souvenir peut-être d'un premier train jouet à cette échelle, reçut pour un Noël ou un anniversaire, dans son enfance. En tous les cas, la passion du train ne l'a jamais quitté, mais comme beaucoup, il a surtout pratiqué le HO et laissé à d'autres le plaisir du 1/43ème, pensant que ce n'était pas pour lui. Mais l'envie étant trop forte, il a tout de même décidé de se lancer, et sur son chemin, il a plutôt fait d'agréables découvertes et rencontré de bonnes surprises.

J'avais un petit réseau HO, le 0 pour moi n'était pas possible, on me disais qu'il fallait quand même de grandes surfaces, et puis finalement j'ai fais un petit défis, de monter ce petit réseau dans une pièce modeste, et d'ailleurs je remercie mon collègue David Laire qui m'a donné les conseils et qui m'a monté l'ossature bois, la mise en place du rail, en plus David c'est le président du Train Minaiture Gaillaicois donc qui est ferré là-dessus, et voilà, j'ai pu le créer et grâce à des firmes qui font du matériel pas cher comme le laiton, grâce aussi à Chrezo qui est en train de démocratiser cette échelle, j'ai eu l'heureuse surprise d'apprendre qu'un 3800 allait peut-être sortir de sa firme, ou j'ai vite souscrit. Voilà, c'est un petit univers, le décor, il est à moi et finalement, le 0 peut se mettre également dans une petite pièce. Certes, il n'y a pas grand kilomètres de rails, les courbes c'est du 1028, mais bon faut faire avec le matériel adéquat.

Petits convois de fret, et autres autorails traversant la campagne sont donc les principaux occupants de cette maquette. C'est en 2015, que Denis a franchi le pas. Il a alors vendu son matériel en HO, pour se lancer dans la construction de ce nouveau réseau au 1/43ème qui s'inspire des 4 saisons et de quelques sites Aveyronnais, même si le paysage représenté ici se veut tout à fait imaginaire.

Alors le thème … moi, je suis un grand amoureux de la nature, un petite peut la notre, avec moins de collines. Il y a un petit coin hiver, un petit coin été, le petit coin automne, un clin d'oeil à notre région de Decazeville avec une voie et le charbon et puis, mon sport favori, le passage du Tour de France dans un petit village qui pourrait être Aveyronnais.

La pièce n'est pas très grande, le réseau en occupe l'essentiel. A l'origine, il avait été construit dans un endroit encore plus petit, aussi l'extension n'a été réalisée qu'après le déménagement dans ce nouveau lieu. Le réseau s'étale sur 7 mètres carrés, il fait 3 m 50 dans sa longueur pour 2m 25 dans sa largeur. Le plan de voie est plutôt simple, c'est un ovale, dont se détache une déviation qui permet d'aller desservir deux embranchements industriels et un petit dépôt. Pratique pour pouvoir stocker un peu de matériel avant de l'envoyer rouler sur la voie unique de la ligne.

Oui, au début c'était une pièce encore plus petite, et il n'y avait que la partie centrale et là en déménageant, j'ai pu faire toute cette aile qui me permet de monter le petit dépôt et l'embranchement de la mine.

Bien sur Denis, se souvient très bien des premiers véhicules qui ont rejoint son réseau, et des touts débuts de la construction de celui-ci.

Ici, la centrale, et le premier coin c'était la gare par contre et ma première machien, la BR64 de chez Lenz et voilà … Ensuite, le diesel de chez Lenz. Alors tous les deux, j'ai essayé de les rendre un peu français grâce à des marques qui nous permettent de mettre des plaques SNCF ou autre. Un autorail, dans mon budget, pardi, on n'est pas trop gâté, alors j'ai la remorque du Schienbus allemand peint également aux couleurs françaises, mais donc comme je l'ai dit tout à l'heure grâce à Joël Rassacharert, on va pouvoir nous aussi avoir de l'autorail français, sur nos petits réseaux 0. J'ai vu la souscription j'ai du être le 18 ème ou le 19ème, j'ai sauté dessus !

Outre cette commande passée chez Chrezo, pas mal de matériel roulant provient de chez Lenz, ainsi que les rails, le passage à niveau est un modèle en Tin Plate de chez Louis Roussi modifié et fonctionnel, à l'exception des feux clignotants puisque au moment du tournage de ce reportage Denis attendait des leds qu'il avait commandé pour les installer, mais pour l'essentiel, le décor a été entièrement réalisé par Denis quitte à parfois changer de technique de construction.

Au début, j'avais fais des lampadaires avec des pailles à boire, je les ai remplacées quand même par des plus jolis, le château d'eau, c'est des boîtes de Tonimalt, avec les poinçons, les rivets c'est un petit appareil que j'ai trouvé chez une couturière, qui frappe la boite de Tonimalt, la pompe à eau, c'est des vieilles pièces des jouets de mes enfants du Lego mélangé avec un peu de Playmobil. Ensuite, du carton, la gare, le passage à niveau et par contre les maisons, c'est pas moi qui les ai faites, c'est des plans qu'on découpe et qu'on assemble, c'est juste adossé. Les wc pour les promeneurs, il fallait quand même les mettre aussi, le petit moulin et la neige, ça j'y tenais beaucoup, un petit coin forestier et un petit pont. Ça me suffit, à mon niveau. En surface, il ne va pas évoluer, l'évolution qu'il peut y avoir c'est du changement de matériel dont le Picasso vraiment, s'il peut se faire, je serais bien content de l'avoir, mais voilà … Bon, il y aura toujours des petites choses à refaire, je prévois de faire peut-être ici un faux niveau ici en profondeur, peut-être changer des accessoires du dépôt ou autre, on verra. Le seul problème pardi en 0 , c'est les rayons de courbe, mais bon, en 1028, c'est du R2, tous les engins que j'ai jusqu'à maintenant passent et le fameux Picasso qui doit sortir passera normalement en R2.

Cet univers, même si sa conception a été très largement inspirée par les idées de Denis, fait place à une pratique du modélisme ferroviaire entre copains. Chez Denis, ce n'est pas tout à fait un club, mais par certains aspects, ça pourrait y ressembler, car ils sont plusieurs passionnés à lui avoir donné un coup de main pour l'aider à créer son réseau.

Il y a les copains, puisque David, c'est le, président du TMG à Gaillac, il y a aussi Michel qui m'a donné des conseils électriques, qui est à Capedenac, et puis on se retrouve pour un repas et l'avantage, à chaque repas, j'ai droit à une photo, donc je leur ai dit qu'il faudrait peut-être faire un peu plus de repas et ça couvrira toute la pièce !

Et ce cercle d'amis, risque de s'élargir un peu, car Denis vient de rejoindre celui du 0. J'en profite pour vous signaler que le Cercle du Zéro édite une revue mensuelle gratuite disponible sur simple demande en ligne à l'adresse qui s'affiche à l'écran et que je vous remet en description sous cette vidéo, elle s'appelle Entrevoie. Vous retrouverez d'ailleurs un article dans le numéro du mois de septembre, consacré au réseau de Denis, que je remercie ainsi que son épouse Cathy pour leur accueil chez eux dans l'Aveyron. Je vous retrouve jeudi, pour de nouvelles aventures sur les rails
www.aigu





Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Echelle 0