Comment concevoir les plans de son réseau ?
  • Actuellement 460 Aiguillonautes soutiennent Aiguillages assurant 70 % du budget annuel nécessaire à la pérénisation de la chaîne. Il ne manque plus que 193 contributeurs pour que ce projet soit viable. Découvrez comment vous aussi, vous pouvez soutenir Aiguillages en cliquant ici ou sur le lien Soutenir.

Comment concevoir

les plans de son réseau ?

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Comment concevoir les plans de son réseau ?

Transcription :

Bonjour et bienvenue dans les Rendez-vous du Lundi d'Aiguillages. Dans la série des reportages techniques que vous retrouvez désormais chaque dernier lundi du mois sur cette chaîne, je vous propose d'inaugurer aujourd'hui une mini-série, qui sera consacrée à la conception d'un réseau. Dans ce premier numéro, Jean-Marc Harthé l'homme qui a dessiné les plans des réseaux de Mini-World Lyon et Côte d'Azur va partager avec nous ses meilleurs conseils pour dessiner le réseau de vos rêves.

Jean-Marc Harthé a pas mal baroudé dans le milieu du modélisme ferroviaire, depuis de nombreuses années, et ce avant même de rejoindre l'aventure Mini-World dès sa création. Il était déjà actif notamment sur le forum de l'AFAN, l'Association Française des Amis du N, mais comme pour beaucoup ses tout premiers souvenirs de modélistes remontent à son enfance.

Mon père était modéliste, depuis l'âge de 4 ans, je le vois utiliser des réseaux et son dernier réseau c'était un très beau réseau Hornby HO, et il avait un recueil de plans et de schémas, que j'ai toujours d'ailleurs, et qui représente en fait un recueil de plans avec tout un système de câblage. Et ça pendant très longtemps j'ai utilisé ce livre, pour moi c'était la bible et donc dès que j'ai voulu faire des plans, je me suis inspiré de tout ça.

Des plans, Jean-Marc a commencé très tôt à en dessiner, puisqu'il avait à peine 10 ans. A l'époque ses outils étaient le crayon et la gomme, mais quelques années plus tard, il a fait un premier saut technologique.

Quand j'ai été un petit peu plus âgé, on m'a offert un petit rotring, donc c'était pratique pour les immortaliser, et donc, mes outils c'était le compas, la règle, l'équerre, et puis le crayon et la gomme et on y va !

Et voilà le genre de réseaux, totalement imaginaire que Jean-Marc dessinait à l'époque

C'était le genre de choses que je faisais. Alors bien sur la dedans, il n'y a absolument pas de rayon, mais il y avait un dessin avec des zones d'arrêts, des zones de montée, des zones de descente, et puis il y avait déjà un dessin avec les routes, il y a même des feux ! Alors, je me dis que le Car-System était déjà dans ma tête, avec des gares cachées complètement délirantes, puisque bien sur c'était du rêve. J'ai fais ça pendant pas mal de temps. A un moment donné, il y a eu des normographes qui ont commencé à sortir. Des normographes, ça a différentes formes, des normographes qui permettent d'avoir des rayons hyperboliques avec des choses qui nous permettent d'aller beaucoup plus vite en ce qui concerne le dessin, notamment au niveau des ébauche, sachant que quand l'ébauche est terminée, il faut quand même la mettre au propre donc le rotring était toujours aussi long, mais, c'était quand même beaucoup plus efficace. Et ça prenait un temps fou, mais à la limite c'était passionnant donc ça allait bien. Et puis, à terme, j'ai eu au salon de la maquette quelqu'un qui m'a proposé un outil qui lui paraissait assez … c'est dans les années 80, un outil qui permettait de pouvoir aller vite en ce qui concerne la réalisation des schémas, mais j'avoue que sur le papier pas mal, mais globalement j'utilisais principalement les outils que j'ai cité tout à l'heure.

Des outils qui parfois laissaient des traces, on voit sur ce plan de réseau les trous créés par le compas. Quoi qu'il en soit tout cela ne serait bientôt plus que de bons souvenirs, puisque grâce à l'arrivée de l'informatique, Jean-Marc allait pouvoir franchir un nouveau grand pas.

Vers les années 91/92, Marklin a distribué un produit Bush qui s’appelait PC Rail Software et qui permettait de pourvoir dessiner son réseau avec l'informatique. Alors là, vraiment, j'ai trouvé ce logiciel superbe et ça m'a permis de pouvoir redéfinir, redessiner correctement mon réseau, avec les bonnes quottes et surtout faire quelque chose qui est super important quand on a un dessin informatique, c'est de pouvoir faire une impression à l'échelle 1, ce qui permet de pouvoir positionner sur sa table les différents dessins et de pouvoir bien positionner ses rails sur son réseau pour qu'il n'y ait pas de tortions.

Grâce à cet outil Jean-Marc qui dessinait déjà pas mal de plans pour des modélistes dans son cercle proche, a pu commencer à proposer ses services à un plus grand nombre d'amateurs, mais surtout il a pu se rapprocher de l'équipe qui a créé Mini-World pour lui proposer ses services et dans ce cadre là, il s'est attaqué à la création de très grands réseaux.

Justement j'était connu dans le monde du modélisme pour faire ces réseaux et donc à un moment donné c'est comme ça que je suis entré en contact avec Mini-World, et donc j'ai réalisé le plan des réseaux qui sont actuellement en l'état dans Min-World. Le grand réseau de la première tranche, les réseaux pour la partie Lyon qui sont assez limités, et surtout là en ce moment puisque c'est l'ouverture bientôt, du réseau de Toulon, et là j'ai fais le plan en relation avec Julien Bouton qui travaille encore à Mini-World.

Pour ce qui est de trouver l'inspiration, Jean-Marc ne peut que vous conseiller de faire comme lui et de vous replonger régulièrement dans les grands classiques de la littérature spécialisée.

A part celui-là qui permet de voir un certain nombre de réseaux simples, vous avez plein de constructeurs qui vous fournissent des recueils de réseaux. Alors là, il y a celui du Mini-Club, il y a celui de Fleischmann, il y a Arnold, il y a Trix, il y a même par exemple le dernier là qui est sorti de Marklin, qui donne de très grands réseaux, avec plein d'idées, plein de réseaux, et puis bien sur que ce soit Loco-Revue, que ce soit Le Train, ou que ça soit RMF, qui vont fournir de temps en temps des numéros spéciaux. Sur Miba en Allemagne, vous avez plein de réseaux avec vous le voyez pleins de réseaux et plein d'idées de plans de réseaux. Ça, je m'inspire beaucoup de ce genre de revues. Alors, maintenant il y en a deux qui moi me paraissent importantes. Celui-là c'est le plus récent. Vous trouvez là-dedans des exemples réels de gares types, avec les différentes contraintes et surtout avec des images qui vous permettent de pouvoir mieux situer les exemples en question. Là il y a des grosses gares, mais il y a aussi des petites gares de campagne … et donc ça permet de pouvoir bien situer et surtout de pouvoir se dire bah voilà, je veux une gare. Je vais prendre une gare de tel type parce que ça correspond à peu près à ce que je souhaite et le reste après en découle.

Mais qu'il s'agisse de construire un très grand réseau dans le but de l'ouvrir au public, ou une maquette beaucoup plus modeste sur laquelle jouer chez soi il y a un certain nombre de principes qui sont communs. Parmi eux, le fait de se poser au plus tôt des contraintes comme ce fut le cas pour créer les 3 premiers mondes de Mini-World à Lyon.

Avec Richard, on a beaucoup discuté sur les différents impératifs à chacune des zones, il y a des zones qui nécessitaient des scènes de vie, des séparations scéniques, donc il fallait faire des montagne, il fallait faire un certain nombre de choses pour que tout l'ensemble soit cohérent, et donc il est important que j'ai avec moi la personne qui est capable de pouvoir positionner, donner les contraintes, pour que je puisse lui fournir les plans qui correspondent bien à ce qu'il souhaite.

Ces contraintes, Jean-Marc va les créer en posant de nombreuses questions au modéliste qui se trouve en face de lui avec son rêve de créer un réseau, et il vous conseille vivement de vous les poser à vous aussi avant de vous lancer. Je vous les résume très rapidement, on va les réunir en 5 ensembles comprenant 3 à 4 questions chacun.

Dans le premier on a les questions préliminaires

Possédez-vous déjà du matériel, en quelle quantité, est-il récent ou ancien, voulez-vous l'utiliser ? Jean-Marc préfère à cette étape de la réflexion ne pas avoir de contrainte d'échelle et considère qu'il vaut mieux se concentrer sur son rêve de réseau quitte à revendre le matériel déjà en votre possession pour passer à l'échelle la plus adaptée à la construction du réseau dont vous rêvez.
Quels sont les moyens financiers que vous êtes prêts à investir dans votre maquette, sachant que la présence de certains éléments sur un réseau comme une grande gare avec de nombreux quais ou une rotonde et son pont tournant font partie des équipements qui peuvent très vite en faire s'envoler les coûts.
Quelle est votre expérience en matière de création de réseau ? Sachant que le modélisme ferroviaire ça s'apprend beaucoup par la pratique, attention de ne pas partir tout de suite dans la construction d'un réseau trop grand ou trop complexe si vous n'en avez jamais construit.
Quelle est votre définition du modélisme ferroviaire ? Attachez-vous plus d'importance à l'atmosphère que dégage un réseau, ou préférez-vous tout simplement jouer au train, quitte à prendre certaines libertés avec la réalité ?

Avec un deuxième groupe de questions, Jean-Marc va chercher à comprendre comment vous prenez du plaisir à jouer au train.

Aimez-vous regarder passer les trains, ce qui peut-être source de détente, occasion de mettre en valeur ceux que vous avez dans votre collection.
Aimez-vous le faire avec ou sans intervention. En clair voulez-vous piloter vos trains ou les laisser tourner en mode automatique ?
Avez-vous une vocation de chef de gare qui veut pouvoir manoeuvrer les trains pour les faire aller dans un sens ou dans un autre et les faire évoluer dans un environnement réaliste ou non comme celui d'une gare, d'un triage, ou d'un dépôt ?
Etes-vous adepte des casse-têtes ferroviaires tels que ceux que John Allen a pu proposer ?

Le troisième groupe de questions va vous aider à situer votre réseau dans l'espace et dans le temps.

Quelle époque vous attire ? C'est surtout important d'y répondre si vous souhaitez créer un réseau reproduisant la réalité.
Dans le même ordre d'idée, dans quelle région situez-vous votre réseau ? S'agit-il d'un environnement urbain, industriel, rural, montagneux, de plaine … Tout cela va bien sur avoir des conséquences sur le type de plan à dessiner.
Quels types de trains voulez-vous faire rouler sur votre réseau ? Cela sera t'il sur de la voie étroite, métrique, normale ?
Quelle place voulez-vous réservez à des scènes de vie ou à des environnement de type ville ou montagne ?

Dans le 4ème groupe de questions, on va aborder la notion d'espace disponible.

C'est bien souvent une contrainte importante, Jean-Marc constatant que les réseaux dont il est amené à dessiner les plans ce font au fil des années dans une espace de plus en plus réduit.
Mais la surface au sol, n'est pas la seule indication à prendre en compte, il y a aussi les questions de la hauteur, de la présence de murs, sachant qu'il faut pouvoir passer pour accéder aux différentes parties de son réseau.
Autre point, ce réseau doit-il pouvoir être démontable, auquel cas des contraintes vont se créer pour permettre la coupure des rails au niveau de celle des modules.
Enfin si modules il y a, devront-ils correspondre à ceux définis par les différentes normes en vigueur.

Dans le 5ème groupe, on va rassembler quelques questions subsidiaires comme

Qu'est-ce que vous ne savez-pas ou ne voulez-pas faire ? Par exemple il ne sera pas judicieux d'envisager une rivière ou un lac, si vous ne voulez pas d'eau sur votre réseau ou une station de ski si vous ne vous sentez pas en capacité de créer une montagne.
Autre question qui a son importance, serez-vous seul, ou voulez-vous concevoir votre réseau pour pouvoir y jouer à plusieurs ?
Enfin une dernière annexe mais qui se pose souvent : analogique ou numérique ?

Le réseau analogique c'est l'histoire, c'est à dire que tous les réseaux étaient analogiques avant, donc il y a pas mal de gens qui ont du matériel analogique de puis pas mal de temps, et pour qui passer en numérique ça peut-être très onéreux. Ça n'empêche, on va prendre mon cas particulier, tous mes réseaux sont en analogiques sauf le dernier que je suis en train de construire qui est en numérique. Le numérique permet de faire des choses que l'analogique ne permet pas de faire, en l'occurence, de faire fonctionner plusieurs trains sur le même rail, avec la même alimentation. Donc, quand on est dans cette logique là, le numérique est pour moi ce qui est utilisé le plus, dans les gens pour lesquels je fais mes réseaux. Ça n'empêche que dès que l'on fait des très grands réseaux, il faut une compétence un peu particulière en numérique pour pouvoir gérer que ce soit les systèmes de cantons etc … et ça, ça nécessite déjà une certaine compétence, et je déconseille à des gens qui n'ont pas cette compétence minimum qu'ils puissent aller dans ce sens là. Généralement, les réseaux que je fais sont capables d'aller dans l'un et dans l'autre, néanmoins, la plupart des gens quand ils construisent un réseau aujourd'hui, quand il me demande un réseau, c'est en général pour faire un réseau en numérique.

Merci à Jean-Marc pour cette première série de conseils, on le retrouvera dans deux autres vidéos un peu plus tard, dans la prochaine on descendra dans son sous-sol, au plus près de ses réseaux pour parler cette-fois-ci des différentes formes que peuvent prendre un réseau et une dernière fois dans son bureau, devant son ordinateur, pour qu'il vous explique comment il utilise le logiciel Railly pour dessiner ses plans de réseau. J'espère que cette mini-série de vidéos consacrée à la conception d'un réseau vous sera utile, pensez à vous abonner à la chaîne Youtube d'Aiguillages si ce n'est pas encore le cas et à cliquer sur la petite cloche, vous serez ainsi informé de la publication des prochains reportages sur cette chaîne, et je vous retrouve comme d'habitude dès jeudi, pour de nouvelles aventures sur les rails.








Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Les rendez-vous du lundi