Aiguillages, tourisme et loisirs ferroviaires

Mini-World Lyon

Fête des Lumières et portes ouvertes

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Mini-World Lyon Fête des Lumières et portes ouvertes

Transcription :

Mini-World c'est à Lyon, ou plus précisément à Vaulx en Velin dans l'est de l'agglomération Lyonnaise, en attendant de rejoindre ses locaux définitifs dans quelques mois, à quelques centaines de mètres de là, nous sommes toujours dans les ateliers de construction des mondes miniatures. La maquette est aujourd'hui quasiment terminée, même si les maquettistes qui l'ont construite trouve toujours ici ou là telle ou telle amélioration à y apporter. Trois mondes la constituent. La campagne, la montagne et la ville. D'autres suivront, au bénéfice d'extensions programmées pour les années à venir. A l'occasion de journées portes ouvertes, organisées au mois de décembre dans les ateliers où ils ont été construits, le public a pu découvrir la maquette dans une présentation inédite. La configuration des ateliers, ne permettant pas de disposer les différents modules tels qu'ils le seront dans les locaux qu'ils vont rejoindre dans les mois prochains, les visiteurs de la première heure ont même pu bénéficier de point de vues, qui ne seront plus accessibles après l'ouverture au public, sur le nouveau site du Carré de Soie. La campagne était des trois, le monde le moins complexe à réaliser, c'est par conséquent le dernier à laquelle l'équipe de Mini-World s'est attaqué, et celui qui a le plus évolué depuis la dernière fois que je vous avais fais découvrir l'avancée des travaux. On y trouve une petite ville, desservie par une gare, un imposant château installé sur un domaine viticole, ou encore une centrale nucléaire. La prison quant à elle a été installée à bonne distance de la ville. Et le calme des lieux, semble avoir été propice au mûrissement de quelques projets d'évasions, selon une méthode somme toute des plus classiques. Mais l'alerte a été donnée, et le fugitif n'ira probablement pas très loin. D'autant que dans quelques minutes il devra renouveler sa tentative. C'est en effet le public qui déclenche cette animation, comme de nombreuses autres qui ont été disséminées tout au long de la visite. Des boîtiers comme celui-ci permettent aux visiteurs de déclencher eux même l'animation de nombreuses saynètes.
Depuis la dernière fois que nous l'avions vue, la vallée de la Romaine a été mise en eau.
Autre nouveauté, de nombreux lieux ont été nommés.
Du nouveau aussi dans la montagne, ou la circulation des trains sur et sous le grand viaduc a pu être mise en service. De même la gare d'Avoux a reçu ses premiers trains à quai. La ligne à voie métrique a été partiellement ouverte au service voyageur. Sur l'autre flanc de la montagne, les visiteurs ont pu profiter du marché de Noël. Côté ville, la circulation était intense, le long des routes du car système.

Les journées portes ouvertes à Mini-World, avaient été précédées quelques jours auparavant d'une mini fête des lumières. Les attentats du mois de novembre 2015 à Paris ayant amenés la ville de Lyon à annuler pour des raisons de sécurité sa traditionnelle fête des lumière, Mini-World en a reconstituée une à l'intérieur de ces murs, avec le concours d'ailleurs d'un collectif d'artistes qui aurait du participer à la fête des lumières grandeur nature. Deux événements qui ont permis aux maquettistes de Mini-World de valider leur projet, en le confrontant pour la première fois aux réactions du public.

Pour nous c'était super important, ça permettait de nous confronter un peu à notre public, mais on n'a heureusement vu aucune personne déçue, sur plus de 3000, c'est très intéressant, et plutôt des gens très heureux, avec la banane, un grand sourire, et de l'émerveillement, et pratiquement toutes les zones ont été plébiscitées, avec deux zones qui étaient un peu chouchoutées, c'était bien sûr la neige, c'est-à-dire le village de montagne, et la fête foraine qui jetait de milles feux puisqu'elle était toute câblée, on a fait un travail d'enfer pour câbler toute la fête foraine avant le 4 décembre, pour faire profiter un maximum de gens.

Du travail pour les maquettistes et un test aussi pour le matériel qui a du tourner intensément durant ces journées.

On est plutôt confiants, c'est-à-dire qu'en ce qui concerne les trains, il y a des trains qui s'encrassent plus que d'autres, plus rapidement, mais globalement nos choix sur des grandes marques que nous avions sélectionnées sont plutôt confortés. En ce qui concerne l'automobile, on a bien évidemment eu un certain nombre d'expériences qui nécessitent quelques petits correctifs, que nous sommes en train de faire et qui fera qu'au mois de juin, on aura des choses qui seront de toute façon beaucoup plus fiables que nous l'avions fait lors de la présentation au mois de décembre.

Rappelons que la circulation des véhicules à Mini-World Lyon a fait l'objet de la mise au point en interne d'un système sophistiqué qui a supposé de nombreuses heures de recherche et développement.

Maintenant que l’effervescence de cette première ouverture au public est passée, la prochaine étape est celle du déménagement dans les locaux définitifs. Ce sera le deuxième déménagement vécu par Mini-World.

Le déménagement est fixé, il aura lieu à partir du 25 avril, dans lequel nous allons prendre tous nos modules, donc là on n'en a plus 28 comme au premier déménagement mais on en a 50, et donc tout doit être préparé, dépoussiéré, on va dire même complètement enrobé, puisqu'il peut faire du vent, il peut pleuvoir, il peut neiger, on espère pas, on a eu de la chance la première fois mais c'est pas forcément évident qu'on l'aie la deuxième, l'objectif étant que dès que ces modules sont installés dans les locaux entre le 25 et le 29 avril, on commence le remontage, on a accès à notre salle définitive à partir du 2 mai, donc le 2 mai ça devient opération commando pendant 2 mois, puisque le 30 juin il n'y a absolument aucune raison que ça ne fonctionne pas. Ca va être assez chaud, je pense qu'on va avoir des nuits blanches, puisqu'à l'origine on avait demandé 13 semaines pour le montage, on n'en a que 9 et demi, donc il va falloir faire avec, et comme tout le monde est motivé, tout le monde a envie de voir enfin le public devant nos œuvres, que par définition on va tous mettre l'énergie qu'il faut pour y arriver.

Ne croyez pas qu'entre temps, les maquettistes vont s'ennuyer dans l'attente du déménagement, les journées d'ouverture au public ont permis de mettre en évidence quelques petites améliorations à apporter.

Alors ce qu'on fait c'est que bien évidemment on a remonté un certain nombre de choses qui méritaient quelques améliorations, donc on a profité de ces 3 mois, même 4, pour tout simplement fignoler 2-3 parties, on a rajouté quelques lampes dans certaines zones qui le méritaient, je prends par exemple le village suisse qui se trouve en bas de la montagne, qui méritait encore quelques lumières parce qu'on ne voyait pas suffisamment de nuit, on a aussi décidé de garder un certain nombre d'animations que nous avions faites pour le 8 décembre, pour les mettre dans la maquette, et donc il va falloir maintenant les travailler pour les pérenniser : il y a certaines caméras à rajouter, il y a certains montages électroniques à concevoir, qui n'étaient pas prévus à l'origine, donc on profite de ces 4 mois pour ça. Sans dévoiler les secrets, en fait on aura une mini Fête des Lumières qui se déroule pratiquement une fois toutes les 2 heures, et vous aurez la possibilité de revoir, en l'occurrence, 4 animations qui ont été gardées et sur lesquelles on aura la possibilité de pouvoir voir : c'est la cathédrale, la centrale nucléaire, le château vinicole et bien sûr la montagne, la neige. Des choses qui ont plu énormément à tout le monde.

Pour Richard Richarté, le concepteur du projet, ces journées d'ouverture au public ont aussi été riches d'enseignements.

En fait on était déjà surpris de l'ampleur du phénomène, surtout après le sondage qu'on a fait, on s'est aperçus que la moitié des gens sont venus par le bouche-à-oreille des gens qui sont venus avant, et comme on n'a fait ça que sur 4 jours, c'est-à-dire qu'en 2 jours on a fait déplacer 2000 personnes de plus que les gens qui avaient vu la publicité, donc ce qui veut dire que ça a énormément plu, et donc c'était une énorme surprise, parce qu'un bouche-à-oreille aussi important c'est très important pour nous. Donc ça montre aussi le succès du concept, c'est-à-dire de faire déplacer des gens dans un atelier dans une zone industrielle, alors qu'on parlait d'une visite d'atelier, et les journalistes ont été vraiment conquis par le sujet donc ils veulent nous suivre, faire des plus longs reportages donc ça montre que le concept est viable et ce qui est ressorti c'est que les gens ils ont passé un moment de rêve, c'est tout ce qui est ressorti de meurs compliments à la fin alors c'est vrai qu'ils nous ont remercié de les avoir fait rêver, c'était le but, c'était pour faire rêver les gens et j'ai l'impression qu'on est sur le bon chemin. On a fait une mini illumination, comme la Fête des lumières a été annulée on avait proposé un son et lumière, que t'étais venu voir, donc là on avait déjà eu environ 2000 personnes, sur 4 heures pendant 4 jours. Après, à noël, on a ouvert pendant 4 jours aussi, donc on total ça fait 4000 personnes environ.

La date de l'inauguration approche, mais pour autant les équipes de Mini-World ne relâchent pas leurs efforts et espèrent bien offrir un spectacle encore plus complet d'ici cet été.

On a vraiment préparé tout ce qu'il y avait en spectacle à mettre en avant, ça va être beaucoup plus beau que ce qu'ils ont vu au mois de décembre parce qu'on a quasiment câblé le double de lumières, d'animations, donc ça va être encore plus beau pour ceux qui sont déjà venus. Donc revenez, parce que ça va être encore plus magique ! Normalement, si tout se passe bien on aura aussi des projections sur les fonds des décors, ce sera une petite surprise qui ne sera pas forcément Fête des Lumières, mais on aura aussi des mini illuminations parce que les gens ont tellement apprécié le concept qu'on a décidé de le pérenniser, donc je pense que ce n'est pas encore définitif mais toutes les 2 heures on va sûrement proposer des illuminations, et sinon on a envie de projeter, sur les fonds de murs, des petites choses, et on gardera la surprise si techniquement tout est abouti. Normalement, ça devrait pouvoir le faire.

En attendant ces journées de décembre resteront dans la mémoire de tous les membres de l'équipe de Mini-World.

Quand le spectacle s'est fini, toute l'équipe, le lendemain où on a plié et on a remis les bâches parce qu'on partait en vacances à noël, sachant que c'était fini et qu'il fallait attendre le mois de juin pour revoir les visages des gens comme ça, heureux, et tout ce monde en train de prendre des photos, ça nous a manqué, ça nous manque tous les jours on n'arrête pas d'y penser, et on se dit que toute l'équipe a vu le visage des personnes autour de la maquette, donc leurs expressions de bonheur, les sourires qu'ils avaient, et en fait ça nous a donné vraiment une puissance intérieure qui fait qu'on sait qu'on est sur le bon chemin, donc on en rajoute encore un peu plus parce qu'on a réussi à déterminer ce qui leur plaisait le plus, ce qui plaisait moins, donc on a essayé de leur apporter la meilleure expérience, on s'est servis de ces petites journées pour peaufiner le spectacle et la magie. En fait, le concept, tout le monde dit que c'est bien, il y a un reportage à la télé, mais on n'avaient pas été confrontés au public, et là ça a été une validation du concept, et ça a l'air de pas grand chose pour vous, mais pour nous d'avoir vu toutes ces personnes heureuses en partant et voir comment elles réagissaient par rapport à ce qu'on construit depuis 3 ans, ça a été magique, par moments on était comme des gosses, et on a envie de retrouver ces sensations donc c'est-à-dire de faire venir le plus de monde possible, tous les constructeurs de mondes mettent le paquet parce qu'ils ont vu ce que ça provoquait chez les gens et ils ont envie de provoquer ces émotions parce que c'est magique, c'est le rêve.

Après deux ans et demie de travaux Mini-World Lyon ouvrira enfin ses portes le 30 juin 2016

On y est presque, en fait, il nous reste un peu plus de 2 mois pour qu'on déménage déjà la première partie, c'est-à-dire tous les modules qu'on a construits. Ca va être en 2 phases : fin avril on déménage tous les modules, et après mi-mai le reste des locaux sont finis donc la partie administration, donc on va y arriver un peu plus tard que la partie construction. Là on est prêts, en fait on étaient quasiment prêts, parce qu'on a ouvert, c'était un spectacle à part entière, mais là on en a vraiment rajouté un peu plus partout, les endroits un peu plus monotones on a décidé de les animer encore plus, de donner plus de lumière, donc il y aura des lumières partout : au loin, de nuit, avec des lumières qui vont clignoter partout, donc ça va être encore plus magique.

On y compte bien, et on fait confiance à l'équipe de Mini-World pour qu'il en soit ainsi. D'ici au mois de juin, je vous proposerais un dernier reportage d'avant inauguration, histoire de vous faire vivre les grands moments du déménagement des modules et l'arrivée au centre commercial du Carré de Soie gare d'attache définitive du projet Mini-World Lyon.

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Mini-World Lyon