Découpe laser et impression 3D au service du modélisme ferroviaire
  • Actuellement 490 Aiguillonautes soutiennent Aiguillages assurant 70 % du budget annuel nécessaire à la pérénisation de la chaîne. Il ne manque plus que 213 contributeurs pour que ce projet soit viable. Découvrez comment vous aussi, vous pouvez soutenir Aiguillages en cliquant ici ou sur le lien Soutenir.

Découpe laser et impression 3D

au service du modélisme ferroviaire

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Découpe laser et impression 3D au service du modélisme ferroviaire

Transcription :

Je suis allé prendre des nouvelles d'un club, Model Rail à Saint-Etienne, et j'en suis reparti avec ceci. C'est un support décoratif, en kit,vous allez très vite reconnaître de quoi il s'agit. Comme beaucoup de clubs Model Rail se pose la question de son avenir, et de comment trouver de nouveaux adhérents. Pour son président Wandrille Lefebvre, l'une des pistes à explorer est celle des nouvelles technologies. Pour sa part, la découpe laser et l'impression 3D, par le biais desquelles il espère bien attirer de nouveaux visiteurs dans les locaux du club et pourquoi pas en faire de nouveaux adeptes ?

Et si pour toucher un nouveau public, les clubs de modélisme ferroviaires se rapprochaient du modèle des Fablabs, ces lieux ou l'on peut venir fabriquer des pièces détachées pour réparer un objet ou en concevoir de nouveaux, c'est l'expérience qu'ont envie de tenter Wandrille Lefebvre et Model'Rail à Saint-Etienne.

L'impression 3D, c'est un domaine que Wandrille connaît bien, puisqu'il est prothésiste de métier,

et cela fait pas mal de temps déjà qu'il a introduit cette technologie au sein du club.

La découpe laser y est arrivée plus récemment

Alors chargeons sans plus attendre dans Inkscape le projet du jour

Un projet qui a le mérite d'être relativement simple et qui va pouvoir être produit en 10/15 minutes tout au plus.

Pour ce travail, pas besoin d'être particulièrement doué en dessin, il s'agit de suivre les contours existants, puis les différents éléments constituant le logo. La croix, le texte, et même les vis qui font que le panneau peut tenir sur son pied. A ce stade, il s'agit de préciser à la machine le travail qu'elle aura à réaliser. Elle peut soit découper, soit graver, avec des puissances qui vont varier en fonction du résultat que l'on veut obtenir. Ces tâches sont repérées par les couleurs affectées aux différents tracés. Pour la création de cet objet, Wandrille à dessiné un rectangle évasé à sa base, ce sera le pied du panneau, et un oval qui lui servira de support.

On se dirige alors vers la machine qui va assurer la découpe laser

Pas mal de petits réglages seront encore à réaliser, ils varient en fonction de la nature du matériau qui va être découpé, du papier cartonné ou du bois dans notre cas.

Le support va être maintenant scotché pour éviter qu'il ne bouge au gré des mouvements de la tête de découpe.

Et c'est parti pour un petit quart d'heure. Pendant ce temps Wandrille va nous présenter, la beaucoup plus grosse machine qui se trouve juste à côté et qui elle est plutôt dédiée à la fabrication de modules.

Pas question de se lancer dans une production industrielle, mais juste de réaliser des modules au besoin sur mesure pour des modélistes qui auraient des contraintes de place, ou les réseaux du club ou l'ont a plus envie de s'embêter à faire de la menuiserie.

Et quand est venu le temps de se pencher sur le décor du réseau, voire de réparer des pièces abîmées sur le matériel roulant, ce sont les imprimantes 3D du club qui prennent le relais. L'une est à résine, l'autre à fil.

Qui peut le plus, peu le moins, on peut aussi réaliser avec cette technique de très petites pièces bien utiles aux modélistes qui se désolent parfois de la casse qui a pu se produire sur leur matériel roulant.

Et pour mieux faire connaître toutes ces possibilités offertes aux modélistes ferroviaires et aux autres, Wandrille à imaginé le concept de Bourse au local.

Wandrille qui verrait bien Model'Rail fonctionner un peu sur le principe d'un Fablab ou chacun pourrait venir avec un projet en tête et le réaliser ou le faire réaliser. Le concept serait ouvert aux modélistes ferroviaires, mais aussi à ceux qui auraient besoin de tels services, sans pour autant s'intéresser au modélisme. Pour les mordus, les Bourses au local devraient pouvoir être organisées à partir du mois de septembre, vous en retrouverez les dates dans l'agenda d'Aiguillages et sur le site de l'association Model Rail. Mais au fait, il ne faudrait peut-être pas que j'oublie avant de repartir de récupérer mon kit, on va aller voir ou en est la machine !

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Visite de club