Aiguillages, tourisme et loisirs ferroviaires

La section Modélisme Ferroviaire

de l'UMDC de Mer

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

La section Modélisme Ferroviaire de l'UMDC de Mer

Transcription :

Pour vous situer Mer, disons que nous sommes à quelques kilomètres à l'ouest d’Orléans, du sud de Chartres, ou encore à l'est de Tours ou de Blois, pas loin en effet des célèbres châteaux de la Loire. Vendôme se trouve également à quelques kilomètres de là, et c'est important de le signaler, car c'est cette gare et la région autour qui ont inspiré la construction du réseau.

L'UMDC est une association pluri-disciplinaire, hébergée dans l'espace culturel de la ville de Mer. Sa section modélisme développe 4 activités  : Les figurines, le patrimoine avec la reproduction au 1/87ème de monuments de la commune, le modélisme naval, et le modélisme ferroviaire une section qui rassemble une 20aine de membres.

Le réseau historique de l'association, « la gare de Mer », est à ce jour entré dans une phase de refonte totale. Nous allons par conséquent plus particulièrement nous intéresser au réseau modulaire d'exposition, la Gare de Vendôme. Une réalisation fortement inspirée par la vraie gare, qui présente la caractéristique d'être située sur une ligne à voie unique. 14 modules constituent le réseau. Il est à l'échelle Ho et mesure un peu plus de 8 mètres de long pour 1 mètre 20 de large.

C'est le réseau d'exposition qui a maintenant 3 ans, qu'on démonte, qui est transportable facilement, et qu'on a plaisir, évidemment, à amener dans les expositions qui seraient amenées à nous inviter.

Sur ce réseau, nous ne sommes pas sur la ligne qui dessert la gare de Mer, mais dans les environs proches de Vendôme.

On est à 30 km, c'est pas la même ligne, Vendôme c'est plutôt vers Châteaudun, alors que nous, on est sur la ligne Orléans-Tours. C'est une ligne à voie unique, c'est intéressant. C'est pas électrifié, donc c'est du diesel et de l'autorail, ça nous évite d'avoir à tirer la ficelle, c'est pas mal aussi. (Orléans, ?) c'était beaucoup de trafic céréalier dans les années 1980, c'est ce à quoi on s'est attachés à reproduire. Le bâtiment voyageur, c'est le bâtiment réel, les bâtiments qui sont au bout c'est effectivement les maisons qu'on retrouve. Après, il y a un silo qui est celui qui était à Mer, mais c'est la même architecture, les mêmes années.

Pour les décors, les modélistes préfèrent s'appuyer sur des produits du commerce qu'ils trouvent plus résistants dans le temps. Ils fabriquent en revanche leurs bâtiments selon la bonne veille technique du carton de calendrier. Ils travaillent à partir de photos et de relevés de mesures qu'ils réalisent sur le terrain.

Le réseau bien que déjà bien avancé, va encore faire l'objet de quelques améliorations.

On développe pas mal d'animations lumineuses, on doit installer 2 ou 3 signaux mécaniques. On a déjà la signalisation fonctionnelle, lumineuse, il y a 2-3 signaux mécaniques en gare qu'on va installer, on est en train de développer au niveau de la déco, les transmissions rigides, ce genre de choses.

Pour ce qui est de la circulation des trains, elle a été dès le départ envisagée en digital.

Dès le départ, il est exploité en digital. On l'a exploité en digital pendant une saison, à peu près, digital « tout simple », avec un système Roco et des manettes rouges qu'on connaît bien.
Vu que c'est une ligne à voie unique, c'était quand même compliqué pour arriver à faire des circulations réalistes, c'était compliqué en coulisses. Donc on s'est orientés vers un système train controller, donc on a remodifié le réseau, on a installé toutes les cartes de détection, on a installé le logiciel train controller il y a de ça 2 ans, et on en est vraiment contents. On peut automatiser, on peut décider qu'on fait tourner un ou deux trains en automatique, et un ou deux autres opérateurs peuvent insérer des manœuvres, soit en gare soit des trains, toujours avec l'autorisation de la personne qui manipule le logiciel à ce moment-là.
et vous avez la possibilité d'arranger tout un tas de scénarios, je crois que vous en avez quand même pas mal ?
Oui, on enregistre des listes, on a des trajets avec par exemple des trajets en correspondance, des refoulements dans la gare, des choses comme ça. On est à 350 trajets, je crois, pour l'instant.

Côté voie, nous sommes sur du code 83, les aiguilles sont motorisées par des moteurs Tortoise et sont des reproductions fidèles des vraies.

Le passage à niveau est motorisé par un servo moteur monté sous le réseau, associé à un décodeur, ce qui permet de programmer très précisément la vitesse d'ouverture et de fermeture des barrières. Celles-ci étant programmées à l'approche des trains par le logiciel Train Controler.

Vous trouverez plus d'explications, des astuces, et l'actualité du club sur son site modelisme1.jimdo.com

La semaine prochaine dans Aiguillages, des nouvelles de Mini-World Lyon. La maquette est maintenant pratiquement entièrement fonctionnelle, et prête à recevoir ses premiers visiteurs, dans une configuration encore provisoire. Vous en saurez plus dans ce reportage, sur la date d'ouverture et les modalités de visite.

Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Visite de club